Publié il y a 20 jours - Mise à jour le 07.05.2024 - Coralie Mollaret - 2 min  - vu 802 fois

FAIT DU SOIR À Moulézan, le maire veut terminer le mandat « dignement »

Le premier adjoint Denis Malaval a été élu maire de Moulézan, vendredi. Il succède à Pierre Lucchini, renvoyé devant la justice pour faux et usage de faux ainsi qu’usurpation d’identités. 

« Le but est de finir le mandat dignement, de panser les plaies du village. Personne au conseil municipal n’était au courant ! », martèle Denis Malaval. À 71 ans, le premier adjoint a été élu maire, vendredi dernier. Cette élection fait suite à la démission successive de plusieurs élus : 6 sur 15, soit plus d’un tiers des conseillers municipaux, dont celle du maire Pierre Lucchini en février.

« Cette histoire a jeté le discrédit sur la majorité »

Celui qui est resté 16 ans à la tête du village de 700 habitants est renvoyé devant la justice pour faux et usage de faux ainsi qu’usurpation d’identité. Pierre Lucchini, qui sera jugé sur reconnaissance préalable de culpabilité, est soupçonné d’avoir fabriqué des faux témoignages dans l’enquête publique sur la création d’un parc éolien.

Pierre Lucchini est soupçonné d’avoir fabriqué environ 700 faux témoignages dans l'enquête publique sur la création d’un parc éolien sur sa commune
Pierre Lucchini est soupçonné d’avoir fabriqué environ 700 faux témoignages dans l'enquête publique sur la création d’un parc éolien sur sa commune • (Photo : Coralie Mollaret)

Vice-président chargé des énergies renouvelables à Nîmes métropole, il aurait notamment usurpé l’identité de deux de ses camarades à l’Agglo : Julien Plantier et Bernard Angelras. « Nous avons déposé plainte pour que ces faux témoignages soient retirés de l’enquête publique… », explique Julien Plantier qui, depuis, a reçu une lettre manuscrite dans laquelle Pierre Lucchini s’excuse.

« Nous, nous n’étions pas au courant de toute cette affaire, je vous l’assure. Cette histoire a jeté le discrédit sur la majorité », répète le nouveau maire, « je suis très déçu, mais il n’était pas question d’abandonner le village. Un village dans lequel je suis né... Dans tous les cas, je n’aurais jamais cru finir comme ça… » poursuit Denis Malaval.  

Éoliennes :  vers un abandon du projet ? 

Dimanche dernier s’est donc tenue une élection partielle. Six nouveaux conseillers municipaux ont été élus : Isabelle Thouzelier, Arnaud Ortuno, Marjorie Dorne, John Propson, Sébastien Compan, Jérémie Triaire-Gauthier. Sur la question du projet de parc éolien : « Certains nouveaux élus sont contre. Franchement, cette histoire a pris trop d’ampleur. Si ce projet est abandonné, ça ne nous gênera pas… », poursuit le nouveau premier magistrat. 

Le nouveau maire Denis Malaval
Le nouveau maire Denis Malaval

En attendant les nouvelles municipales, dans deux ans, le maire et ses deux adjoints gèreront les affaires courantes : « On verra si on peut arranger un peu les écoles… », connut la nouvelle municipalité dont le budget de fonctionnement avoisine les 600 000€ et 200 000€ par an, en d’investissement. 

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio