Politique
Publié il y a 10 ans - Mise à jour le 05.11.2012 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 97 fois

GARD : Le mystère plane autour du retrait d'Alain Taissère au poste de premier fédéral PS

Alain Taissère, ancien Premier fédéral.

Contre toute attente, le patron de la fédération du Gard, Alain Taissère a décidé de retirer sa candidature à sa propre sucession pour soutenir Stéphane Tortajada, secrétaire de section. Une décision "très bizarre", pour le numéro 2 du parti, Nicolas Cadène, qui "s'inquiète des manœuvres de couloir ".

L'information, ce matin dans Midi Libre, a provoqué une petite secousse en terre nîmoise … A dix jours de l'élection du premier secrétaire fédéral du Gard, Alain Taissère, actuel patron de la fédération, a décidé de se retirer de la course ! "Vous avez pu voir que mon commentaire dans Midi Libre était très laconique… Je m'expliquerai assez rapidement (NDLR : après l'élection du 15 novembre), en organisant une conférence de presse pour que les choses soient claires". Pas plus, pas moins de la part du secrétaire fédéral sortant… Visiblement, le retrait n'a pas été fait de gaieté de cœur!

Ce proche de Damien Alary, ne s'est pas pour autant retiré totalement de l'élection : Alain Taissère a décidé de soutenir Stéphane Tortajada, proche lui aussi du président du département et ancien coordinateur de la campagne de Françoise Dumas. Les clivages entre les partisans de Damien Alary et du sénateur Simon Sutour semblent de plus en plus visibles à l'approche du scrutin, le 15 novembre.

"Négociations de couloir"

Joint par téléphone, Nicolas Cadène, numéro 2 du PS local et candidat, lui aussi, au poste de premier fédéral, se dit "inquiet". " Je n'ai pas été prévenu, je l'ai appris comme vous ce matin. C'est bizarre. On ne sait pas ce qu'il y a derrière ces négociations de couloir… Et cela ne garantit pas une rénovation démocratique de notre fédération". Et de rajouter : "moi je ne m'inscris pas dans les clivages partisans qui nuisent au bon fonctionnement de notre fédération".

De son côté Stephane Tortajada renvoie Nicolas Cadène dans ses clous. "On dit souvent de moi que je suis un homme de réseaux, mais les autres aussi ! Nicolas Cadène a travaillé avec le sénateur Sutour". Quant à la décision d'Alain Taissère, Stéphane Tortadaja explique seulement : " j'ai travaillé avec le président de la fédération sur le projet du département". Si les zones d'ombres planent toujours sur les raisons du désistement d'Alain Taissère,  la bataille entre Nicolas Cadène et Stéphane Tortajada s'éclaircit doucement.

Avec 5 prétendants au poste de premier fédéral : Katy Guyot, Jérome Talon, Nicolas Cadène, Stéphane Tortajada et Christophe Geinex, la famille socialiste gardoise part divisée. Après le 15 novembre, elle devra se rassembler pour entamer la reconquête, avec les municipales de 2014, dans le viseur !

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais