Publié il y a 1 an - Mise à jour le 23.05.2023 - Marie Meunier - 3 min  - vu 398 fois

GARD RHODANIEN Les fuites d'eau repérées plus rapidement grâce à la télérelève

conseil communautaire agglomération gard rhodanien

Le conseil communautaire de l'Agglomération du Gard rhodanien s'est réuni ce lundi 22 mai, à la salle multiculturelle de Bagnols-sur-Cèze. Onze délibérations étaient à l'ordre du jour. 

- photo Marie Meunier

Pouvoir être prévenu en temps réel en cas de fuite d'eau, ce sera bientôt possible dans 23 communes du Gard rhodanien (*). Ce lundi soir, les élus du conseil communautaire ont approuvé à l'unanimité la mise en oeuvre de la télérelève des compteurs d'eau. 

Ce système de télérelève est mis en place dans le cadre de la concession de service public d'eau potable 2023-2028 qui relie l'Agglomération à la Saur. "Pour bénéficier de la télérelève, il faut installer des concentrateurs sur les points les plus hauts des communes", indique Olivier Jouve, vice-président délégué à l'Eau et à l'assainissement. Ce sont ces concentrateurs qui vont permettre de réceptionner les informations envoyées par les différents compteurs d'eau. 

Ce système "coûte 20 € par an et par compteur, ce n'est pas neutre", concède Jean-Christian Rey, président de l'Agglomération du Gard rhodanien. Mais la télérelève a d'autres avantages. Elle permet aux usagers de surveiller leur consommation d'eau en temps réel grâce à une application et voir de suite s'il y a une fuite. "Typiquement, si vous partez en vacances, vous êtes censé consommer zéro litre. Vous pouvez alors programmer une alerte dès le premier litre et ainsi savoir si vous avez un problème de fuite chez vous", donne comme exemple le président.

"On est sur une économie qui avoisine les 45 000 m3 d'eau chaque année"

Cela évite de se retrouver avec une mauvaise surprise sur la facture, mais c'est aussi un moyen d'endiguer au plus vite les fuites et donc de perdre le moins d'eau possible. Surtout en cette période de sécheresse où l'eau est plus que jamais une ressource précieuse. Jean-Christian Rey avance : "En 2022, on a signé 150 dérogations dans le cadre de la loi Warsmann pour exonérer des particuliers nous prouvant qu'ils ont effectué les travaux pour résorber la fuite. Ils ont le droit de demander une exonération partielle de leur facture."

Il ajoute : "Avec la télérelève, on est sur une économie qui avoisine les 45 000 m3 d'eau chaque année. C'est loin d'être neutre cette généralisation de la télérelève. (...) À l'arrivée, il y aura 45 000 foyers qui seront tous équipés." Jean-Yves Chapelet, maire de Bagnols-sur-Cèze où la télérelève est en place depuis deux ans, confirme le côté pratique du système avec une estimation du coût de l'eau consommée directement indiquée sur l'application mobile. 

Saint-Marcel-de-Careiret toujours alimentée en eau potable par camions-citernes

Toujours sur la thématique de l'eau, il était aussi question de la future mise en service du forage des Bousquets sur la commune de Verfeuil. L'idée étant de profiter de cette nouvelle ressource pour alimenter en eau la commune, mais aussi et surtout sa voisine qu'est Saint-Marcel-de-Careiret qui connaît d'importants problèmes depuis un an. "On en est à 14 allers-retours de camions-citernes par semaine en ce moment pour alimenter cette commune en eau potable", indique Jean-Christian Rey. Saint-Marcel-de-Careiret, comme d'autres communes à l'été 2022, avaient été concernées par ces problèmatiques, ce qui amène à une facture de 350 000 €.

La mise en service du forage nécessite une alimentation électrique et donc une extension du réseau électrique, qui sera confiée au SMEG. "On veut aller au plus vite pour pouvoir avancer ce forage. Les travaux sont prévus pour la mi-juillet", précise Olivier Jouve. Le chantier pour connecter les deux communes devrait s'élever à environ 2,5 millions d'euros. 

Premier rapport d'activités pour le Codev

Lors du conseil communautaire, le vice-président Christophe Serre a également présenté le premier rapport d'activités du Codev (Conseil de développement). Il s'agit d'une instance indépendante constituée de citoyens du territoire créée en 2021. Tous les membres ont été tirés au sort de manière à avoir une représentativité des communes, des âges, des situations professionnelles... 50 personnes avaient été désignées au départ, en respectant la parité. Aujourd'hui, elles sont 43 après plusieurs démissions.

Il existe cinq commissions : développement économique, espace communautaire, cadre de vie, environnement et gestion des déchets. La première année, le Codev s'est familiarisé avec toutes les compétences et actions de l'Agglomération. Cette dernière peut saisir le Codev sur plusieurs sujets, mais le Codev peut aussi s'autosaisir des thèmes de leur choix. Il y a déjà plus d'une trentaine de réunions au compteur. Le compte-rendu est à retrouver en détails en cliquant ici. Les citoyens peuvent écrire au Codev par mail à codev@gardrhodanien.fr.

(*) Les 23 communes concernées sont Aiguèze, Carsan, Cavillargues, Codolet, Laval-Saint-Roman, Montfaucon, Orsan, Sabran, Saint-Alexandre, Saint-André-de-Roquepertuis, Saint-Christol-de-Rodières, Saint-Étienne-des-Sorts, Saint-Gervais, Saint-Julien-de-Peyrolas, Saint-Laurent-de-Carnols, Saint-Marcel-de-Careiret, Saint-Michel-d'Euzet, Saint-Nazaire, Saint-Paulet-de-Caisson, Saint-Pont-la-Calm, Salazac, Vénéjan et Verfeuil. 

Marie Meunier

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio