Politique
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 08.06.2018 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 619 fois

LE 7H50 de Julien Plantier : « Les Républicains se reconstruisent sur des bases saines »

À la demande de sa direction nationale, la fédération Les Républicains organise plusieurs événements ce week-end dans le Gard.
Julien Plantier, secrétaire départemental adjoint Les Républicains et adjoint aux sports à la Ville de Nîmes (Photo : Anthony Maurin)

Objectif Gard : Le parti Les Républicains a proposé une opération portes ouvertes, ce week-end, à ses fédérations. Celle du Gard est-elle concernée ?

Julien Plantier : Oui, ça s'appelle "Le printemps des Républicains." Le parti a demandé à toutes ses fédérations de mettre en place différentes actions de mobilisation. Samedi matin, à Nîmes, un grand tractage sera organisé en centre-ville autour des Halles. Alès ouvrira sa permanence (avenue Carnot) et organisera également un tractage. Les militants de Bagnols, Garons ou encore Caissargues en feront de même. Au total, ce week-end : entre 80 et 100 de nos adhérents seront mobilisés. 

Les Républicains retournent donc sur le terrain ?

On ne l'a jamais trop quitté au niveau de la politique locale. Concernant la politique nationale, on a fait un certain nombre de réunions en interne avec nos militants. Aujourd'hui, notre but est de montrer que Les Républicains sont la première force d'opposition à Emmanuel Macron. Ce qui est fait aujourd'hui par le gouvernement ne correspond pas à notre idéologie et nos valeurs.

Après la déroute de la Présidentielle, Les Républicains ont perdu des adhérents. La direction a fixé des objectifs pour toutes ses fédérations. Quels sont ceux du Gard ?

Au niveau des adhésions, le Gard est quand même assez satisfaits : entre 1 000 et 1 500 adhérents à jour de cotisation en 2018. Et nous ne sommes qu'au mois de juin. Il y a encore plus de six mois avant la fin de l'année. En octobre, l'élection interne du président Les Républicains devrait booster ce taux de renouvellement puisque pour voter, les militants devront être à jour de leur cotisation en septembre.

Un mot sur La République en marche. Le responsable du parti, Christophe Castaner, a laissé la porte ouverte à des alliances avec Les Républicains aux Municipales. Cette idée séduit-elle la droite nîmoise ? 

Chaque chose en son temps ! Nous, en interne, nous n'avons pas reçu de consignes du national. Nous sommes dans un travail de reconstruction. Nous devons le faire sur des bases saines et partagées par tous autour de nos valeurs.

Propos recueillis par Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais