Publié il y a 25 jours - Mise à jour le 18.06.2024 - Marie Meunier - 3 min  - vu 793 fois

LÉGISLATIVES Christian Baume (Horizons) veut fédérer un "bloc central large" sur la 3e circonscription

christian baume emmanuelle Sokolowski Szerer

Christian Baume, candidat Horizons sur la 3e circonscription du Gard, avec sa suppléante Emmanuelle Sokolowski-Szerer.

- photo Marie Meunier

L'actuel adjoint à la Tranquillité publique du maire de Bagnols, Christian Baume, se présente sur la 3e circonscription avec l'investiture du parti d'Édouard Philippe (Horizons). Il se revendique comme l'unique candidat "d'un bloc central large" et s'adresse aux électeurs "d'une gauche de bon sens" et de la "droite républicaine".

À moins de deux semaines du 1er tour des élections législatives anticipées, les candidats entrent dans une campagne express. Ils sont sept à prétendre au siège de député de la 3e circonscription du Gard, qui était occupé depuis 2022 par Pascale Bordes (Rassemblement national). Christian Baume se présente avec l'investiture Horizons, le parti d'Édouard Philippe, ex-premier ministre d'Emmanuel Macron, qui comptait dans la coalition de partis de la majorité présidentielle.

christian baume
Christian Baume, actuel adjoint à la Tranquillité publique à Bagnols-sur-Cèze, est candidat Horizons sur la 3e circonscription du Gard. • photo Marie Meunier

Étant "inquiet de la situation du pays", l'élu bagnolais a décidé de présenter sa candidature à ces Législatives et espère "défendre les couleurs d'un bloc central large". Casant le Front populaire à l'extrême-gauche de l'échiquier, Christian Baume veut s'adresser à la fois aux socialistes "qui se sentent trahis par cet appareillage hors-nature avec un mouvement qui sème le désordre", et à la fois aux électeurs de droite "qui ne se retrouvent plus dans le parti Les Républicains enfoncé dans un manque de ligne idéologique claire". Christian Baume en "appelle à tous les électeurs qui refusent de se tourner vers les extrêmes à gauche comme à droite" et veut fédérer "un arc républicain qui soit le plus large possible", qu'il estime en dehors "des alliances de pacotille dont la République ne sortira pas grandie". S'il est plébiscité par les urnes, il garantit qu'il sera "un député utile, à temps complet".

"Être fidèle à mes convictions, mais pas à un parti qui les trahit"

Âgé de 67 ans, cet homme "de droite modérée" s'est d'abord engagé à l'UMP après l'armée, puis a quitté le navire en 2017. Il a ensuite rejoint le parti de centre-droit "Agir", avant d'intégrer Horizons il y a trois ans, un parti qui tisse sa toile pour préparer l'échéance présidentielle de 2027. 85 candidats partiront sous cette bannière à ces élections anticipées, dont Sophie Pellegrin-Ponsole sur la 2e circonscription, et Christian Baume sur la 3e. "Ma devise en politique est d'être fidèle à mes convictions, mais pas à un parti qui les trahit", revendique-t-il. Lui est actuellement adjoint à la Tranquillité publique au côté du maire de Bagnols-sur-Cèze, Jean-Yves Chapelet. Pour former son tandem, il s'est entouré de la Villeneuvoise Emmanuelle Sokolowski-Szerer qui sera donc sa suppléante. 

Cette dernière est issue de la société civile et dirige Almé Paris, une marque de vêtements pour femmes qui va de la taille 36 à 54. La Villeneuvoise, qui est aussi maman et triathlète, s'engage pour la première fois en politique face "à une situation inédite", et dit "se reconnaître dans les valeurs d'Édouard Philippe", bien qu'elle ne soit pas encartée. "Dans cette campagne, on va donc s'adresser aux femmes, on parlera de progrès, d'égalité homme/femme", rebondit Christian Baume, qui souhaite aussi amener des discussions autour de l'école, de l'économie, de la sécurité dans cette campagne.

"Il faudra du courage à bien des Français si l'extrême-droite arrive au pouvoir"

"Il faut aussi un travail avec l'Europe, remettre de l'ordre dans les comptes", poursuit-il. Des thèmes également prônés par le candidat LR-Nouvelle Énergie, Florent Grau, qui, pointe en revanche les points de deal à Bagnols. "La sécurité est une action régalienne, au niveau de la commune, on fait tout ce qu'on peut chaque jour pour mener des actions. Je fais une parenthèse, on reviendra dessus, mais le point de deal de la tour des nuages a disparu (...) Quand on se permet de juger de l'extérieur ce qu'on fait à Bagnols, ça me paraît peu sérieux", tacle celui qui par sa casquette d'adjoint à la Tranquillité publique s'estime être à même de proposer des mesures sur l'extension des pouvoirs laissés aux maires.

À relire : LÉGISLATIVES Florent Grau (LR-Nouvelle énergie) prône une "droite d'idées" sur la 3e circonscription

Il y a LR mais aussi le Rassemblement national sur la ligne de départ. Est-ce que les électeurs qui ont placé Jordan Bardella largement en tête lors des Européennes accorderont leur bulletin au candidat Horizons ? Pour combattre la députée sortante Pascale Bordes (RN), Christian Baume mise sur "un programme et sur la mise en avant un homme d'État qui est Édouard Philippe." Et de conclure : "L'Extrême-droite n'a pas le monopole de la sécurité et est dans l'incapacité de proposer un programme économique performant, affiné pour la République. (...) Il faudra du courage à bien des Français si l'extrême-droite arrive au pouvoir.

Marie Meunier

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio