Politique
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 18.06.2020 - marie-meunier - 1 min  - vu 506 fois

PONT-SAINT-ESPRIT Pour le Parti communiste, "une municipalité spiripontaine progressiste reste à construire"

Après avoir soutenu la liste de Catherine Chantry au premier tour, le Parti communiste s'en est désolidarisé après que son équipe s'est unie avec celle de Didier Bonneaud. (Photo d'archives / Marie Meunier / Objectif Gard)

Dans un communiqué envoyé par Jackie Bourgault, secrétaire du Parti communiste français pour le canton de Pont-Saint-Esprit, ce dernier exprime son opinion sur le second tour des municipales dans la ville. Pour le Parti communiste, "une municipalité spiripontaine progressiste reste à construire."

Pour le Parti communiste, une bonne politique doit mener à "améliorer les structures de santé, les services publics, aider les familles, les jeunes à trouver à Pont et à proximité ce dont ils ont besoin (logement, emploi, écoles, commerces, loisirs…), privilégier tout ce qui favorise la transition écologique, obtenir de l’État les moyens financiers indispensables à la commune…". Le PC estime que la politique jugée "macronienne" de la maire sortante, Claire Lapeyronie, ne s'inscrit pas dans cette démarche.

Le parti a cherché à construire une "alternative progressiste" à la liste de Claire Lapeyronie : "La liste et le programme de l’Union citoyenne spiripontaine (UCS) élaboré avec des centaines d’habitants allaient dans ce sens. C’est pourquoi nous y avons participé activement et nous saluons les 31,5% d’électeurs qui les ont soutenus par leur vote du 15 mars."

C'était avant que Catherine Chantry (UCS) fasse union avec Didier Bonneaud, arrivé 3e au premier tour avec 26,17% des voix. Le PC considère la liste de Didier Bonneaud "de Droite et d'extrême-Droite" et son programme de "tout sauf progressiste." Pour le Parti communiste, "la fusion des deux listes signe donc malheureusement la fin des espoirs d’alternative municipale progressiste que la création de l’UCS avait fait naître. Et nous le regrettons profondément." Pas de consigne pour le vote pour le 28 juin donc...

Marie Meunier

Marie Meunier

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais