Société
Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 18.06.2016 - elodie-boschet - 1 min  - vu 248 fois

ALÈS Ryan, 14 ans, distingué pour son écriture

Ryan, entouré de sa professeur de français et du député Fabrice Verdier. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Il est en classe de 5e au collège Taisson d'Alès. Ryan, âgé de 14 ans, vient de recevoir le premier prix d'expression écrite de la langue française. Un concours national, organisé par l'association des membres de l'ordre des palmes académiques.

Le jeune homme est discret et peu bavard. Sa plume, en revanche, en dit beaucoup plus. C'est elle qui lui a valu cette prestigieuse distinction. Avec tous les élèves de sa classe, il a participé à ce concours nommé "Défense et illustration de la langue française". Fondée en 1962, il permet de découvrir de jeunes talents littéraires et de les distinguer lors de solennelles distributions de prix.

Cette année, le thème du concours était "Grandir". Un sujet qui a inspiré Ryan. "Ça m'a plu", dira-t-il simplement pour expliquer son travail. Lili Pollet, sa professeur de français, a aimé "le côté frais" du texte de son élève : "Il exprime la peur de l'incertitude de demain, l'angoisse de se retrouver un jour dans la rue, mais aussi ses rêves".

Le jury national a également été touché par son écrit puisque le premier prix lui a été attribué, ex æquo avec une élève d'un collège parisien. "Ça m'a choqué de gagner car je fais pas souvent des rédactions comme ça", raconte le collégien de Taisson. Après avoir été au Grand Salon de la Sorbonne pour recevoir son prix, Ryan s'est vu remettre, ce vendredi matin, la médaille de l'Assemblée nationale par le député Fabrice Verdier.

Elodie Boschet

Société

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais