Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 31.05.2016 - eloise-levesque - 2 min  - vu 1079 fois

LÉDIGNAN 31 ans après l'accident mortel de car, les enfants se souviennent

Les 6e du collège de Lédignan. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Le 29 mai 1985, un car anglais roulant de l'Ardèche vers Montpellier se retourne dans un virage à Aigremont, près d'Alès. Le chauffeur a fait un malaise et roule à 120 km. 7 morts et 39 blessés sont pris en charge. 31 ans plus tard, les opérations de sensibilisation et de prévention se poursuivent dans les établissements scolaires.

En 1984, l'Association départementale pour les transports éducatifs est créée pour assurer la sécurité dans les cars scolaires. A peine un an plus tard, un accident mortel se produit à Aigremont. "Ca été notre premier coup dur, le baptême du feu", regrette Yannick Ruellan. La tragédie ne fait que conforter l'association dans ses actions. Depuis, ses bénévoles arpentent les écoles, collèges et lycées pour sensibiliser les jeunes, une compétence déléguée par le conseil général. Dangers à l'extérieur et dans le car, exercices chronométrés pour sortir vite et efficacement, port de la ceinture obligatoire depuis 2003, les actions sont nombreuses. 160 000 élèves ont déjà été concernés dans le Gard.

Avec humour et pédagogie, les bénévoles de l'Adateep en action. EL/OG

Si ce travail est effectué également dans d'autres départements, il reste insuffisant. Cette année, trois accidents de car mortels ont endeuillé le Doubs, les Charentes-Maritimes, et la Gironde. Le sous-préfet ne cesse de le rappeler : "Les routes du Gard sont dangereuses". Pour compléter la pédagogie, l'association gardoise a donc décidé de frapper fort cette année. "Les élèves du collège de Lédignan ne savaient pas ce qui s'était passé à quelques mètres de chez eux. On a ajouté un volet hommage à l'opération habituelle, ce lundi, avec une exposition sur l'accident affichée à la salle municipale", indique Yannick Ruellan. Une revue de presse digne des campagnes de communication chocs de la Sécurité Routière.

Pour appuyer le message de cette journée, le sous-préfet d'Alès a remis la médaille de la sécurité intérieure à César Biondini, membre de l’Adateep et ancien agent de service à la préfecture, envoyé à Lédignan au moment des faits.

Eloïse Levesque

Société

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio