Sports Gard
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 02.02.2023 - Abdel Samari - 2 min  - vu 2297 fois

ÉDITORIAL Nîmes Olympique, les montagnes russes

Guingamp Nîmes Olympique

La joie des Nîmois après le deuxième but inscrit par Tchokounte.

- Photo MaxPPP

Nîmes Olympique, un sacré feuilleton avec son lot de rebondissements à chaque saison. Sur le plan extra-sportif souvent. Cette fois, c'est sur le terrain que le match se joue. 

Une première partie de saison catastrophique, un changement d'entraîneur, Nîmes Olympique terminait 2022 sous de très mauvais auspices. Le premier match au nouveau stade des Antonins, le lendemain de Noël, a été le paroxysme des difficultés avec une défaite à l'arrivée et son lot de déconvenues pour l'accueil des supporteurs. 2023 a démarré dans la même ambiance morose. Enchaînement de contre-performances, un nouvel entraîneur rapidement désappointé en conférence de presse... Le spectre de la descente en fin de saison n'amusait plus grand monde. Mais comme le dit l'adage : quand on est au fond du trou, on ne peut que remonter. Le mercato d'hiver semble être arrivé au moment opportun. Rani Assaf, le président, a pris les devants et engagé à tour de bras. Bien lui en a pris ! Lui qui, d'ailleurs, a accompagné le groupe à Guingamp mardi soir : on connaît la suite, une victoire précieuse et trois points de plus qui s'additionnent à ceux pris face à Niort le samedi précédent. Revenons à ce recrutement de dernière minute. Des recrues en pagaille comme le racontait le service sport de Objectif Gard avant-hier avant la rencontre au stade du Roudourou. Cette cuvée 2023 du mercato hivernal nîmois aura été prolifique. Avec pas moins de six nouveaux joueurs, dont deux qui ont signé sur le long terme. Les autres viennent seulement pour six mois. Ainsi, les Crocos se sont surtout renforcés dans l'entrejeu avec les venues de Joseph Lopy et Guessouma Fofana en tant que milieux défensifs et Mehdi Zerkane comme milieu offensif. Sur l'aile, Nîmes peut désormais compter sur Steve Ambri et sur Lys Mousset pour le front de l'attaque. Enfin, en défense, Scotty Sadzoute, blessé au genou jusqu'à la fin de saison, a été remplacé par Sanasi Sy qui s'est engagé pour deux ans et demi. Six arrivées donc pour quatre départs (Ueda, Omarsson, Benrahou et Fomba). Des joueurs qui avaient déjà probablement suffisamment usé leurs crampons sur les terrains nîmois et peut-être pas suffisamment motivés pour le périlleux challenge d'un maintien en fin de saison alors que la Ligue 2 devra se séparer de quatre belles équipes. Difficile sur ce coup-là de ne pas saluer l'initiative du président. Mal aimé un ancien temps, il semble prendre définitivement la mesure de la tâche. Celle incroyablement importante d'anticiper les malheurs d'un club de football. Encore davantage dans la capitale gardoise où le peuple est exigeant mais tellement passionné...

Abdel Samari

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio