Sports Gard
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 03.12.2022 - Thierry Allard - 2 min  - vu 367 fois

FOOTBALL Le FC Bagnols-Pont veut se stabiliser en National 3

Ce jeudi soir, lors de la soirée partenaires du FCBP à Bagnols

- Photo : Thierry Allard

Promu cette saison en National 3, le cinquième échelon du football français, le FC Bagnols-Pont connaît pour l’heure une première partie de saison difficile.

Pour autant le club, qui compte 365 licenciés dans toutes les classes d’âge, ce qui en fait « un des plus gros clubs du district Gard-Lozère et d’Occitanie », d’après son vice-président Bernard Cochet, veut construire sur cette montée inattendue décrochée la saison passée par un effectif largement issu de la formation du club. Une formation qui a sorti quelques footballeurs pros, comme Boutaïb, Bobichon ou de Préville. « Notre objectif est de fidéliser nos partenaires pour pérenniser le club en National 3 », déclarait le vice-président, jeudi soir lors de la soirée partenaires du club chez Monti Sport à Bagnols.

Stabiliser le club à ce niveau permettrait de « faire jouer un maximum de joueurs issus du club en N3 », rajoute Bernard Cochet. Pour cela, il faut continuer à structurer le club. « Il est temps aujourd’hui de donner un souffle nouveau au FCBP », estime le premier adjoint au maire de Bagnols, Maxime Couston, après avoir annoncé que la subvention municipale allait doubler en 2023, passant de 35 000 à 70 000 euros. Du côté de Pont-Saint-Esprit, « la politique est de subventionner sur des projets, par exemple le développement du football féminin est une chose à laquelle nous sommes très sensibles », avance l’adjoint aux Sports spiripontain, Thomas Poyet. Le FCBP travaille à monter une équipe féminine, et semble proche d’y parvenir.

Sur le terrain, l’équipe fanion de N3 est actuellement avant-dernière du classement, avec 2 victoires, 2 nuls et 5 défaites, mais n’est pas décrochée pour autant, dans une saison qui verra cinq clubs descendre en R1. « Nous sommes encore en adaptation, le changement athlétique et sportif par rapport à la R1 est radical », note le coach Rachid Qichou. Pour autant, son équipe produit du jeu, a réussi quelques coups, mais prend trop de buts : avec 20 buts pris en 9 matches, le FCBP est la pire défense du championnat à égalité avec le dernier, la réserve de Rodez.

« La N3 demande de la rigueur défensive, on manque un peu d’expérience pour garder le résultat », estime l’entraîneur, alors que son équipe a pris pas mal de buts évitables. « Nous ne sommes jamais au complet, entre les blessures et les suspensions », rajoute Rachid Qichou, qui demande « un peu de temps » pour mettre en place son projet de jeu. Après des remous au sein du club il y a quelques semaines, il aspire désormais à « repartir sur de bonnes bases. » Ce sera peut-être pour la réception d’Aigues-Mortes, juste devant au classement, ce samedi à 19 heures.

Thierry Allard

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais