Publié il y a 26 jours - Mise à jour le 26.05.2024 - Marie Meunier - 2 min  - vu 1724 fois

FOOTBALL Régional 1 : le Pays d'Uzès relégué, le FC Bagnols-Pont barragiste

Ce dimanche, avait lieu le dernier match de championnat de R1 pour le FCBP et le Pays d'Uzès.

- photo Marie Meunier

Environ 200 personnes étaient au stade Léo-Lagrange ce dimanche 26 mai après-midi pour assister à un match décisif entre le FC Bagnols-Pont et le Pays d'Uzès. Chacun avait l'espoir vivace ou ténu de sauver sa peau en Régional 1. Pour Uzès, c'est la relégation tandis que le FCBP doit se préparer aux barrages.

Lors de l'entrée sur la pelouse des joueurs. • photo Marie Meunier

"On espère que les "Bleus" vont gagner, je suis assez confiant", nous glissait un supporter de Bagnols-Pont au début de la rencontre de Régional 1 face au Pays d'Uzès ce dimanche. Mais quand le coup de sifflet final retentit au stade Léo-Lagrange, aucune effusion de joie n'émane du terrain. Ni du côté du Pays d'Uzès, ni du FCBP. Le score final s'établit à 1-1. L'équipe du Duché est reléguée en division inférieure (R2). La deuxième citée devra encore se battre pour se maintenir en Régional 1 la saison prochaine. Les "Bleus" vont devoir disputer les barrages contre leurs voisins de classement des deux autres poules de la ligue Occitanie. 

Les élus du Pays d'Uzès et de Bagnols, assis à côté pour regarder le match. • photo Marie Meunier

La nouvelle est dure à encaisser pour au FCBP, eux qui se pensaient déjà sortis d'affaire à l'issue de la précédente rencontre face à Narbonne. Mais une pénalité de trois points appliquée par la Ligue Occitanie en raison du forfait de l'équipe réserve, a soufflé leur avance au classement. Il fallait absolument gagner ce dimanche pour assurer le maintien en R1. Ou bien faire match nul en espérant que de son côté, Fabrègues s'incline face à Béziers. Ça n'a pas été le cas puisque les joueurs de la petite commune au sud-ouest de Montpellier ont battu les Biterrois avec un sacré delta de 2-7. Amar Kouadri-Henni, le président du FCBP, a le sentiment que le sort s'acharne : "L'esprit sportif est là, le public présent. On a travaillé, on mérite d'être maintenus." Il va falloir redoubler d'effort et se mesurer aux autres barragistes pour conserver la place l'an prochain et ne pas descendre en R2.

"Aujourd'hui, le match nul nous coûte cher"

La tribune du stade Léo-Lagrange était bien remplie. • photo Marie Meunier

Les plus jeunes supporters mettaient aussi l'ambiance et encourageaient les joueurs. • photo Marie Meunier

Au stade Léo-Lagrange, le début de rencontre présageait de bons auspices pour Bagnols-Pont. Devant une tribune bien remplie, Salman Ouald El Hay a ouvert le score à la 23e minute après plusieurs occasions. La bascule a lieu quelques minutes avant la mi-temps lorsque Vincent Rouquet écope d'un carton rouge. L'équipe fanion du FCBP rattaque donc la 2e période à 10 contre 11, Hugo Ruat du Pays d'Uzès finit par égaliser (56e) après une belle occasion manquée. Il y en aura d'autres sur les deux cages. Lors d'une des dernières actions, Bagnols-Pont manque de peu de reprendre la main sur le score qui demeurera à un partout. "Il aurait fallu la mettre au fond des filets à ce moment-là", regrette un supporter. 

La joie du président, Amar Kouadri-Henni lors du premier but marqué par son club. • photo Marie Meunier

Et la joie de l'équipe fanion du FCBP qui sera éludée par une deuxième période moins enchanteresse. • photo Marie Meunier

Les spectateurs regagnent leurs pénates tandis qu'au niveau des bureaux du club receveur, les nerfs sont échaudés. Mais les esprits devront vite se tourner vers la suite. "Aujourd'hui, le match nul nous coûte cher. Dès demain, on rattaque l'entraînement. Il va falloir préparer au mieux. Il y a encore du mental même si on le dépense depuis huit matchs", livre Loïc Lefebvre, l'entraîneur de l'équipe sénior. Reste encore à confirmer qui sera le barragiste et si le FCBP devra se déplacer ou recevoir sur sa pelouse. 

Marie Meunier

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio