Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 31.08.2023 - Marie Meunier - 3 min  - vu 502 fois

GARD RHODANIEN "Les Étoiles de Tresques", une journée pour promouvoir le football féminin

Les clubs de Chusclan-Laudun-l'Ardoise et de Cavillargues viennent de créer une entente féminine
Amar Kouadri-Henni les étoiles de tresques

Amar Kouadri-Henni organise la journée "Les Étoiles de Tresques" de ce samedi 2 septembre. Il est avec sa fille Naëlle qui intègrera l'Entente féminine de football.

- photo Marie Meunier

"Les Étoiles de Tresques". C'est le nom de la manifestation sportive qui se tiendra ce samedi 2 septembre au stade de Tresques. Cette journée a pour but de promouvoir le football féminin dans le Gard rhodanien. Et pourquoi pas convaincre quelques filles de rejoindre la toute nouvelle entente FCCLA-SCC 100 % féminine.

En effet, les deux clubs "FC Chusclan-Laudun-l'Ardoise" et "SC-Cavillargues" mettent leurs moyens et leur bonne volonté en commun pour créer une entente 100 % féminine. L'idée est de proposer aux filles "un cursus aussi intéressant qu'aux garçons", indique Olivier Delaplace, président du FC Chusclan-Laudun-l'Ardoise (FCCLA). Si certaines jeunes footballeuses sont parfaitement intégrées et se sentent bien au sein des équipes masculines, d'autres renoncent à chausser les crampons parce qu'elles ne trouvent pas leur place auprès des garçons. Ou parce qu'elles ne sont mises de côté par leurs coéquipiers.

C'est pour ces filles-là que les deux clubs ont décidé de créer cette entente : pour leur offrir une autre option pour pratiquer le ballon rond. Dans les deux clubs, le football féminin est déjà bien implanté. Au FCCLA, des femmes seniors sont entraînées depuis dix ans déjà. Le SC-Cavillargues a toujours compté pas mal de filles aussi dans ses équipes. La réussite de la footballeuse Sandie Toletti, native du village, y contribue très certainement. Aujourd'hui, la Gardoise évolue au Réal de Madrid et faisait partie de l'équipe de France lors du dernier Mondial. 

"Notre objectif, c'est de les voir progresser"

Le terrain est donc particulièrement propice pour développer le football féminin. Deux premières portes ouvertes (Sandie Toletti était présente à la deuxième) ont été organisées en juin où sont venues 22 puis 33 filles. Olivier Delaplace a également fait le tour des classes l'année dernière pour parler du projet aux élèves. "Les enseignants ont aussi adhéré. Cela amène une autre vue sur le football, parfois bridé au médiatique qui ne véhicule pas toujours une belle image. Nous, on propose un projet éducatif avant tout", poursuit le président du FCCLA. Et Tristan Lazard, son homologue cavillarguais, de rebondir : "On va les faire travailler et s'amuser. Notre objectif, c'est de les voir progresser."

olivier delaplace FC Chusclan Laudun Tristan Lazard SC Cavillargues football
Olivier Delaplace, président du FC Chusclan-Laudun-l'Ardoise, et Tristan Lazard, son homologue au SC Cavillargues, ont créé une entente féminine.  • photo Marie Meunier

À terme, l'entente aimerait entraîner de la catégorie U6 à seniors et ainsi proposer un cursus complet comme pour le football masculin. Dans un premier temps, "on va partir sur la base de deux équipes, peut-être quatre" indique Olivier Delaplace, avec des filles âgées entre 5 et 12 ans. Les deux clubs ont choisi la commune de Tresques pour donner les entraînements, car elle se situe à mi-chemin entre Laudun-l'Ardoise et Cavillargues. Les sessions se dérouleront le mercredi après-midi : de 14h à 15h30 pour le foot à cinq et de 17h à 18h30 pour le foot à huit. 

Les deux présidents veulent établir des bases solides afin que l'entente féminine perdure dans le temps. "On ne veut pas juste le faire un ou deux ans", assure Tristan Lazard, qui espère aussi que l'initiative va être soutenue par les différents acteurs politiques. Lui et Olivier Delaplace ne savent pas encore si les filles de l'Entente FCCLA-SCC évolueront dans un championnat exclusivement féminin pour l'heure. Il faut pour cela qu'il y ait assez d'inscrites. Sinon, elles joueront face aux garçons et qui sait, pourraient bien créer la surprise. L'entente féminine a son propre logo et sa propre couleur de maillot : rouge bordeaux (qui a été choisie par les U15). 

Le 2 septembre : des ateliers, des animations, des matchs de gala...

Si des filles du territoire sont intéressées, elles peuvent se rendre ce samedi 2 septembre au stade de Tresques à la manifestation "Les Étoiles de Tresques". C'est Amar Kouadri-Henni, passionné de football et qui a longtemps habité la commune voisine de Gaujac, qui a eu l'idée de cette journée pour promouvoir le football féminin et attirer un maximum de filles pour les inscriptions. Lui-même est papa de Naëlle, qui a un temps été dans la section féminine du club de Roquemaure et qui s'est ensuite arrêtée. "Quand ça s'est terminé, j'ai pensé au nombre de filles qui n'allaient plus jouer. Il y a peu d'équipes dans le Gard rhodanien et jouer avec les garçons peut devenir un frein au bout d'un certain âge", déplore-t-il. 

Il travaille depuis presque un an sur l'organisation de cette journée du 2 septembre "avec le coeur". Il a même réussi à obtenir une subvention de la région Occitanie, bien qu'il s'attendait à plus. Dès 9h et jusqu'à midi, quatre ateliers seront proposés pour initier et faire découvrir le ballon rond aux filles qui le souhaitent. L'ambiance festive sera assurée par les danseurs bagnolais de LNB Studio qui dérouleront plusieurs chorégraphies tout au long de la journée, notamment à 13h30 et à 16h15. 

L'après-midi, deux matchs de gala se tiendront sur la pelouse tresquoise, prête grâce au travail des agents municipaux de la mairie pour la remettre en état. À 14h, les seniors féminines du MHSC Montpellier rencontreront celles de Nîmes Métropole. À 16h45, place à un match entre les anciens joueurs passés par l'Olympique de Marseille (Star club OM) et par Nîmes Olympique.

"Les Étoiles de Tresques", dès 9h au stade de Tresques (impasse du stade). Buvette et restauration sur place.  

Marie Meunier

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio