Nîmes Olympique
Publié il y a 21 jours - Mise à jour le 16.11.2022 - La rédaction sport  - 3 min  - vu 993 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mardi 15 novembre

Nicolas Usaï Nîmes Olympique

Nicolas Usaï veut que son équipe reste serieuse jusqu'au bout (photo Norman Jardin)

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos.

Nîmes Olympique

Koné et Thomasen forfaits, Poulain très incertain. À Montauban samedi pour le compte du 8e tour de la coupe de France, Nîmes Olympique risque d’être décimé. Aux suspendus Delpech et Djga (de toute façon en sélection du Burkina-Faso) se rajoutent les blessés. Moussa Koné a subi hier des injections dites PRP (Plasma riche en plaquettes). Un traitement qui nécessite ensuite une semaine de repos. Ainsi, le joueur bénéficiera au total de quasiment trois semaines de repos vu que le groupe sera en vacances dès dimanche. L’attaquant sénégalais n’est pas la seul à déclarer forfait puisqu’il est rejoint par le milieu de terrain Jens Thomasen arrêté 10 jours à cause d’une douleur aux adducteurs. La liste des joueurs qui n’iront pas dans le Tarn-et-Garonne pourrait encore s’allonger puisque Benoit Poulain, blessé à un genou, doit passer une IRM ce mardi et qu’il est très incertain pour ce week-end. Pour la séance de ce matin à la Bastide, il manquait aussi à l’appel Lucas Dias et Mahamadou Doucouré tous les deux malades. Enfin, Thibaut Vargas est resté aux soins à cause d’une douleur musculaire, son retour sur le terrain est espéré pour mercredi. Toujours au rayon infirmerie, Nicolas Benezet devrait retrouver le centre d’entraînement ce jeudi.

Rester professionel. Nicolas Usaï va devoir composer avec les nombreux absents pour constituer son équipe samedi. Pour autant, les Nîmois ne veulent pas galvauder la compétition. « Bien sûr, je vais faire tourner pour remplacer les absents mais l’idée est de mettre la meilleure équipe possible et de se qualifier de manière professionnelle », assure le technicien nîmois. Il a travaillé ce matin avec vingt joueurs, dont trois gardiens de but dans une séance courte et très rythmée. Cet après-midi était consacré au jeu avec des petites oppositions.

USAM

Quentin Dupuy est forfait pour le déplacement à Istres • USAM

Sans Dupuy à Istres. Deux jours après la défaite contre Nantes (29-32) en championnat, les Nîmois sont de nouveau sur le terrain ce soir à Istres (20h) pour disputer un 8e de finale de Coupe de France. Déjà éloignés du podium en Starligue, l’USAM a placé de grands espoirs dans cette coupe afin de soulever un trophée en fin de saison. La qualif' s’annonce donc plutôt abordable chez l’avant-dernier du championnat. Le combat face à Nantes a laissé quelques traces notamment sur la jambe gauche de Quentin Dupuy qui souffre d’une petite lésion et qui est forfait pour ce soir. Pour Ahmed Hesham, évacué du terrain par ses coéquipiers, il y a plus de peur que de mal. L’Égyptien a reçu une béquille à la fesse, mais il est opérationnel pour participer à cette rencontre. Outre Dupuy, il faut également ajouter les trois absents de longue durée : Boïba Sissoko, Romain Tesio et Hugo Kamtchop-Baril.

Le groupe retenu : Baznik, Demaille – Poyet, Vincent, Gallego, Rebichon, Konradsson, Hesham, Gibernon, Salou, Tobie, Acquevillo, Joblon, Minel, Sanad.

Voile

Kito de Pavant (Photo © Elise Ortiou Campion)

Ça cogne dans le golfe de Gascogne. C’est une hécatombe ! Pas moins de 21 solitaires dont 13 en Class40, la catégorie de Kito de Pavant, ont abandonné à ce jour dans la Route du Rhum. La descente de l’escalier du Golfe de Gascogne a été fatale pour beaucoup de navigateurs dont Jean Galfione. "Un bateau qui ne cogne plus dans les vagues, au risque de tout casser. J’ai pu sécher un peu l’intérieur, complètement inondé depuis le départ par une petite fuite de ballast, petite mais continue… et faire un vrai repas, chose impensable jusque-là", indique Kito, skipper basé au Grau-du-Roi, après la bataille du Golfe. Au total, 117 marins sont encore en lice. Alors que certains multicoques sont proches de l’arrivée, la flotte des monocoques, dont les Class40, sont aux Açores et retrouvent enfin un peu de calme. La flotte est en train de passer au milieu de l’archipel, entre les îles alors que Kito tente un coup au Sud. Quelques concurrents ont continué encore plus au Sud vers Madère, comme Marc Lepesqueux. Il faut maintenant trouver la porte des alizés, l’autoroute vers l’Ouest et la Guadeloupe. Chacun a son idée et Kito, 15e au classement, positionné au Sud de l’archipel portuguais, prépare le moment où il passera à l’Ouest.

La rédaction sport

Nîmes Olympique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais