Nîmes Olympique
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 20.09.2023 - Norman Jardin, Corentin Corger et Corentin Migoule. - 5 min  - vu 2657 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mercredi 20 septembre 2023

Fabrice Ondoa

Fabrice a été présenté à la presse ce mercredi

- Photo : Norman Jardin

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos.

Nîmes Olympique 

Fabrice Ondoa, un lion dans les cages. Le nouveau gardien de but du NO est enfin arrivé. Fabrice Ondoa s’est engagé le 1er septembre dernier pour deux saisons avec le club. Il a d'abord été retenu dans la liste des Lions indomptables pour affronter le Burundi en éliminatoires de la CAN 2024. Il y a eu ensuite une attente administrative pour obtenir le visa de travail et il ne manque plus que la qualification pour jouer avec les Crocodiles. Cela semble donc compromis de le voir débuter vendredi face à Nancy (19h30). Ce matin, l’international Camerounais était présenté à la presse. Il a évoqué son parcours qui l'a mené notamment au FC Barcelone et au FC Séville, mais aussi son admiration pour Thomas Nkono, le légendaire gardien de but Camerounais. Il a enfin fait part de ses ambitions avec le Nîmes Olympique.

Retrouvez ci-dessous, la conférence de presse de Fabrice Ondoa en vidéo :

"La viande était un peu trop cuite". Ce n'est que tard hier soir que le président du Nîmes Olympique, Rani Assaf, a répondu à notre rédaction au sujet du repas partagé, hier midi au camping de la Bastide, avec son coach Frédéric Bompard qu'il n'avait plus vu depuis quatre mois. À la question : "Est-ce que le rendez-vous s'est bien passé ?", l'actionnaire majoritaire du club a répondu dans son style atypique : "La viande était un peu trop cuite, sinon oui ça va." Ce dernier semble donc avoir apprécié l'échange avec son entraîneur qui a sans doute dû réclamer davantage de moyens à son interlocuteur. Malgré l'absence de victoire après six journées, Frédéric Bompard est toujours en poste et espère sans doute gagner dès ce vendredi pour montrer à son président qu'il est encore l'homme de la situation. Sinon, à défaut de la viande, ce seront peut-être les carottes qui seront cuites. 

On prend les mêmes ? À moins d’une surprise de dernière minute, le onze nîmois qui sera aligné vendredi contre l’AS Nancy-Lorraine, devrait être en tous points, le même que celui proposé le week-end dernier à Villefranche Beaujolais (1-1). C’est en tous cas ce que laisse présager la mise en place concoctée par le staff nîmois ce mercredi matin. C’est donc le jeune Paradowski qui gardait les cages. Dans un dispositif en 3-5-2 on retrouvait, dans l'axe le trio Guessoum-Diouf-Mendy. Le couloir droit était pris en charge par Burner (puis Sbaï) et le gauche par Diallo (puis Sy). Au milieu de terrain étaient positionnés Doukansy, Picouleau et Mexique. Enfin Mbina et Doucouré (qui a marqué un but) constituaient l’attaque. On prend les mêmes et on recommence, dans l’espoir de décrocher la première victoire nîmoise de la saison.

Marc Collat
Marc Collat, le sélectionneur de la Martinique a assisté à l’entraînement des Crocodiles • Photo : Norman Jardin

Un sélectionneur Nîmois à la Bastide. La séance d’entraînement avait une saveur particulière pour Patrick Burner et Jonathan Mexique qui ont travaillé sous les yeux de leur sélectionneur. Quant à Ronny Labonne, il se trouvait à l'infirmerie. En effet, Marc Collat, qui est charge de l’équipe de la Martinique, était présent à la Bastide. L’homme fort des « Matininos » n’a pas fait un trop long déplacement puisqu’il habite… à Nîmes, depuis deux ans. L’ancien défenseur du Stade de Reims a posé ses valises dans la cité des Antonin en 2021. À cette époque, il était proche de prendre la tête du centre de formation nîmois mais la perte de l’agrément a mis un terme au projet. Marc Collat est tout de même resté à Nîmes où son épouse exerce la profession de diététicienne. Aujourd’hui sélectionneur de la Martinique, il va tenter de qualifier son équipe pour la Copa America puisque pour la première fois, six équipes de la zone CONCACAF (Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et Caraïbes) à laquelle appartient la Martinique, seront autorisées à participer à la Coupe des Nations d’Amérique de Sud. Pour cela, la Martinique devra déjà battre deux fois le Salvador (13 et 17 octobre prochains). En revanche, Marc Collat se passera probablement des services de ses deux Nîmois (Patrick Burner et Jonathan Mexique), car le championnat National ne fait pas relâche pendant les trêves internationales.

OAC

L'affiche collée par les supporters  • Photo DR

Les supporters alésiens mettent la main à la pâte. Meurtris par l'humiliation cannoise du week-end (8-1), les supporters oaciens n'en restent pas moins fidèles à leur équipe. Depuis le début de la semaine, un membre actif du Kop cévenol héritage (KCH) arpente les rues d'Alès pour distribuer et coller des affiches à l'effigie du match opposant l'OAC au Puy ce samedi (18 heures) à Pibarot. "Même ceux qui ne suivent pas trop le club sont au courant qu'on s'est fait exploser ce week-end", constate-t-il au fil de ses discussions. C'est avec l'intention d'inviter les Alésiens à se rendre plus souvent au stade que le dernier nommé effectue cet acte bénévole avec l'accord du club. Cette tournée d'affichage en ville, réclamée par des membres du KCH lors de l'assemblée générale en décembre dernier, fait suite à une vaste campagne d'affichage réalisée par la société Publicité André en rocade. La preuve que le club a entendu une partie des doléances des supporters en matière de communication. Ce samedi donc, c'est tout le peuple cévenol qui scrutera la performance des hommes d'Hakim Malek. Au-delà du seul résultat, l'attitude des joueurs sera attentivement examinée. Parce que la déroute cannoise n'est "pas qu'une simple défaite", le Kop cévenol réfléchit à un moyen de marquer le coup samedi soir tout en soutenant l'équipe pendant la rencontre.

USAM

Gilles Roumieux
Gilles Roumieux, professeur d'histoire-géographie au collège Racine à Alès • Photo Corentin Migoule

"Touche pas à mon camarade". Après la publication d’une brochure en mars 2023, Gilles Roumieux, professeur, et les élèves du collège Jean-Racine à Alès ont eu l’idée d’une exposition photo. Réalisée en juillet 2023 et composée de 22 panneaux, elle est le travail du photographe Ali Achouri et de la graphiste Patricia Duvernet, qui mettent en valeur l’engagement des élèves et de leur professeur contre le harcèlement scolaire. Des portraits en noir et blanc, mettant en avant des regards qui interpellent et une parole qui se libère pour déclencher une prise de conscience et lutter contre ce fléau. Une exposition photo "Touche pas à mon camarade" qui sera installée dans le hall Nord du Parnasse ce samedi 23 septembre à l'occasion du match entre l'USAM et Dunkerque (20 heures). En présence de Gilles Roumieux qui donnera également le coup d’envoi de la rencontre. "On voit que la période après covid a été malheureusement un amplificateur de ce désastre qu’est le harcèlement scolaire. Il faut absolument que chacun y mette son énergie, sa contribution et y associe le plus grand nombre de personnes. Il faut libérer la parole et écouter activement ceux qui ont en besoin", réagit David Tebib, président de l'USAM et de LNH. 

Norman Jardin, Corentin Corger et Corentin Migoule.

Nîmes Olympique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio