Publié il y a 1 an - Mise à jour le 14.05.2023 - Norman Jardin - 2 min  - vu 1838 fois

TEMPS ADDITIONNEL Caen - Nîmes Olympique vu à la loupe

MAR230513B
Lys Mousset et les Nîmois peuvent dire au revoir à la Ligue 2 - Photo : Martin Roche/Maxppp

Chaque lendemain de match de Nîmes Olympique, Objectif Gard vous propose de revenir sur la rencontre passée à travers plusieurs points. Zoom sur ce qu'il faut retenir de cette défaite 4-2 à Caen.

L’analyse : Ce déplacement à Caen se présentait comme le plus compliqué des quatre derniers matchs des Nîmois en cette fin de saison. Les craintes se sont vérifiées. Pourtant les Crocodiles ont ouvert le score grâce à Vargas en début de seconde période (0-1, 51e). Mais la joie du NO a été de courte durée puisque les Normands ont égalisé sur un penalty généreusement accordé par l’arbitre pour une faute de Lopy peu évidente sur Mendy (1-1, 56e). Les Nîmois ont alors pris un gros coup au moral et encaissé un second but (2-1, 68e) puis de second penalty de l’ancien Nîmois Mendy (3-1, 82e). La réduction de l’écart de Saïd (3-2, 83e) n'a  rien changé à l’affaire et c’est même Caen qui a corsé l’addition en réussissant un dernier but dans le temps additionnel (4-2, 92e+2).

Le Croco clé : Thibaut Vargas aurait pu être le héros de la soirée avec cette ouverture du score au retour des vestiaires (51e), son premier but sous les couleurs nîmoises. L’ancien Castelroussin a tenté avec une frappe non cadrée de l’extérieur de la surface de réparation (49e). Puis il s’est retrouvé en position de hors-jeu sur une passe en profondeur de Lys Mousset (57e). Enfin sa potentielle balle d’égalisation à 3-3 a été stoppée par le gardien de but Calvadosien (89e). Malgré tout, nous n’avons pas retrouvé le Vargas observé au stade des Antonins contre Pau et Valenciennes. Pour autant, le numéro 8 nîmois n’a pas à rougir de sa prestation au vu de celles de ses coéquipiers.

Les notes

- Maraval : 4

- Burner : 4

- Durand de Gevigney : 3

- Poulain : 4

- Guessoum : 4

- Lopy : 4

- N’Guessan : 4

- Vargas : 5

- Mousset : 4

- Benezet : 4

- Tchokounté : 3

La décla : « Je vous demanderais juste de comprendre ma déception. Ce que je regrette c’est qu’au moment où on se trouve dans un temps fort, on se fait égaliser. Ce soir je n’ai rien d’autre à dire. Je vous remercie, bonne soirée à tous ». Son intervention n’a duré qu’une quarantaine de secondes et il n’a pas souhaité répondre aux questions des journalistes. Frédéric Bompard a écourté la traditionnelle conférence de presse d’après match. Visiblement touché par cette fin de saison éprouvante il a préféré garder le silence. C’est dommage car les supporters de Nîmes Olympique aurait bien aimé avoir son analyse sur le fiasco nîmois dans le Calvados et tout au long de cette saison.

Norman Jardin

Nîmes Olympique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio