Publié il y a 1 an - Mise à jour le 28.01.2023 - Corentin Migoule - 3 min  - vu 1864 fois

FOOTBALL À Fréjus, l'OAC rate de peu le "quatre à la suite"

OAC

L'OAC ramène un point de Fréjus. (Photo CM)

Appliqués, disciplinés mais pas très inspirés, les footballeurs alésiens ramènent un point de Fréjus au terme d'une partie équilibrée (0-0). La série d'invincibilité (5 matchs sans défaite) se poursuit. 

Le récit du match. En pleine confiance, les Oaciens prennent le jeu à leur compte en investissant dès les premières minutes le camp fréjusien. Mais les débats s’équilibrent rapidement. Le ballon circule plutôt bien sur cette pelouse du stade Louis-Hon de meilleure qualité que celle d’Aubagne le week-end dernier. Mais quelques imprécisions techniques de part et d’autre empêchent de faire s’envoler le rythme du match. Certaines approches offensives des hommes d’Hakim Malek sont intéressantes, mais un manque de spontanéité se fait ressentir dans les 30 derniers mètres. Le bloc varois n’est pas facile à bouger, d’autant que les locaux se comportent comme si ce point virtuel du match nul était satisfaisant. L’EFC Fréjus Saint-Raphaël joue pourtant à domicile ! C’est dire la méfiance qu’inspire l’OAC depuis qu’il est redevenu une machine à gagner.

Un joli mouvement collectif initié par Jdaini et Peyrard se termine par un centre d’Assoumin. À la réception, Abelinti gagne son duel et claque une tête surpuissante à bout portant. Mais Bezzina réalise une parade inouïe et prive l’international guyanais d’un but qui lui aurait fait le plus grand bien au moral (27e). En fin de première mi-temps, la deuxième grosse situation de but est encore pour Abelinti. Mahamat se bat comme un beau diable pour récupérer un ballon dans sa moitié de terrain. Puis le Franco-Tchadien joue long sur son avant-centre au duel avec son vis-à-vis. Le défenseur varois rate son intervention et Abelinti se retrouve donc seul face au gardien. Mais il croise trop sa frappe qui passe assez largement à côté (44e). On en reste donc là dans ce premier acte pauvre en occasions franches, mais légèrement dominé par les Alésiens (0-0).

OAC
L'OAC ramène un point de Fréjus. (Photo CM)

Ce début de deuxième mi-temps n’est pas franchement plus emballant. Il faut attendre la 58e minute pour se mettre une première situation chaude sous la dent. Libre de tout marquage sur corner, Mayala reprend de la tête et oblige Moreau à détourner au-dessus de sa barre transversale. Une aubaine pour le gardien alésien qui trouve là une occasion de se réchauffer (58e). Diaguely Dabo répond au géant varois en décochant une frappe soudaine depuis les 25 mètres. Elle frôle le poteau droit de Bezzina (59e). Alors qu’il n’avait rien eu à faire pendant près d’une heure, Moreau réalise une deuxième parade dans la foulée en détournant en corner une tête qui prenait le chemin de sa lucarne (62e). Le match semblait vouloir s’emballer, mais on retrouve rapidement un faux rythme après plusieurs changements opérés par les deux entraîneurs.

L’OAC n’a aucune envie de perdre ce match, quand l’Étoile Football Club Fréjus-Saint-Raphaël ne fait vraiment pas grand-chose pour le gagner. Dès lors, le passionné de sensations footballistiques s’ennuie ferme en suivant cette rencontre, tandis que le puriste apprécie sans doute l’opposition tactique. Depuis le début, les intentions cévenoles ne s’accompagnent pas du grain de folie qui leur ouvrirait le chemin des filets. C’est d’ailleurs un Fréjusien, en l'occurence Boudersa sur coup franc, qui est tout proche du but en fin de match (87e). Une fin de match à l’avantage des hommes de Charly Paquillé. Les situations chaudes se multiplient dans la surface de Moreau, mais le verrou oacien ne saute pas. La série de trois victoires consécutives s’arrête pour l’OAC qui reste malgré tout invaincu depuis le 3 décembre et enchaîne avec un troisième "clean sheet". La lutte pour le maintien en National 2 se poursuit. Elle s’annonce haletante !

Corentin Migoule

OAC Alès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio