OAC Alès
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 13.12.2022 - Corentin Migoule - 2 min  - vu 693 fois

FOOTBALL Pénalité de 5 points : l'OAC va faire appel !

Mallaroni Bilange

Le tandem Mallaroni-Bilange serein en vue du futur appel de la décision de la DNCG. (Photo Corentin Migoule)

Ce mardi soir, l'Olympique d'Alès en Cévennes organisait sa traditionnelle assemblée générale. En marge de ce rendez-vous annuel obligatoire, les dirigeants du club, Didier Bilange en tête, ont indiqué qu'ils s'apprêtaient à faire appel de la décision prise par la direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) en début de semaine dernière (relire ici). 

Si de nombreux enseignements sont à tirer de cette "riche" assemblée générale organisée ce mardi 13 décembre dans la salle des partenaires du stade Pibarot, celui-ci figure en bonne place : lors de la phase dédiée aux "questions diverses", les dirigeants oaciens ont affirmé leur souhait de faire appel de la décision prise à l'encontre du club par la DNCG, à savoir un retrait immédiat de cinq points et le maintien de l'encadrement de la masse salariale. 

Mallaroni Bilange
Le tandem Mallaroni-Bilange serein en vue du futur appel de la décision de la DNCG. (Photo Corentin Migoule)

Interrogé à ce sujet ce mardi soir, le président de l'OAC Didier Bilange se montre confiant : "La DNCG nous reproche quelque chose qu’on a du mal à comprendre", embraye-t-il. Et d'enchaîner : "Je pense que c'est plus un problème de communication qu'autre chose, car notre compte de résultats tel qu'il leur a été présenté ne leur pose pas de problème." Comme l'avait explicité le manager général Philippe Mallaroni dans nos colonnes quelques jours plus tôt (relire ici), la sanction du gendarme financier relèverait d'une maladresse relative à la technique d'enregistrement des subventions publiques.

Devant la trentaine de personnes composant l'assistance, Didier Bilange martèle : "On va faire appel et prouver à la DNCG qu’on tient la route financièrement. Il n'y a aucun souci financier avec l'OAC." L'homme d'affaires, PDG de Jubil Intérim, aurait même "un plan" liant son entreprise au club cévenol "jusqu’en 2030". Remonté comme une pendule contre cette sanction sportive qui a relégué l'équipe première de l'OAC à la dernière place du classement de la poule C de National 2, le président du club envisage de se rendre dans les locaux de la DNCG en deuxième instance accompagné de son "avocat fiscaliste". Supporters de l'OAC, rassurés ?

Le compte rendu de l'assemblée générale de ce mardi 13 décembre sera à lire prochainement sur Objectif Gard.

Corentin Migoule

OAC Alès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais