ActualitésSociété

LE REPORTAGE SUR LA CÔTE D’IVOIRE DU PHOTOJOURNALISTE NÎMOIS YOAN VALAT SERA PROJETÉ CE SOIR DU SAMEDI 3 SEPTEMBRE 2011 AU FESTIVAL INTERNATIONAL DU PHOTOJOURNALISME VISA POUR L’IMAGE À PERPIGNAN

Dimanche 28 novembre 2010 Alassane Ouattara remporte le deuxième tour des élections présidentielles en Côte d’Ivoire avec plus de 54 % des voix, face à Monsieur Gbagbo. Quatre jours plus tard, le jeudi 2 décembre 2010, une annonce surprise de la commission électorale informe que les résultats de ces élections sont rejetés par le conseil constitutionnel. Le soir même, l’armée annonce la fermeture des frontières terrestres, aériennes et maritimes. La côte d’Ivoire est coupée du monde, sans compter sur la présence de quelques journalistes étrangers et locaux dont le Nîmois Yoan Valat.

C’est dans ce contexte de tension extrême que s’est retrouvé notre Gardois d’origine. Reporter indépendant, diffusé par Fédéphoto, il était arrivé à Abidjan avec Thibault Camus, pigiste de l'agence AP, le 26 novembre pour couvrir le second tour des élections présidentielles. Il a réalisé son début de reportage dans des conditions habituelles pour un photojournaliste en Côte d’Ivoire. Le soir du 2 décembre 2010, à la fermeture totale des frontières, le monde avait le regard sur ce pays d'Afrique et seuls les quelques journalistes présents ont pu être les témoins des événements qui s’y déroulaient : un début de guerre civile qui durera plusieurs mois jusqu'à la l'arrestation et la chute de Laurent Gbagbo le 11 avril 2011. Yoan valat qu'en a lui quittera la Côte d'Ivoire 14 jours après son arrivée, le 12 décembre 2011, et aura couvert le début d'un chaos national.

Pour ce reportage Yoan Valat recevra demain, samedi 3 septembre 2011 la reconnaissance de ses pairs au festival international du photojournalisme VISA POUR L’IMAGE qui se tient comme tous les ans à Perpignan. Ses photos sur la Côte d’Ivoire seront projetées (si le temps de permet) avec celles de son confrère Mickael Zumstein de l'agence Vu, au Campo Santo à Perpignan devant les professionnels du monde du journalisme.

Il a par ailleurs participé, ce matin du vendredi 2 septembre à une rencontre sur la Côte d’Ivoire en compagnie de deux autres photojournalistes Issouf Sanogo, Mickael Zumstein pour analyser les événements et expliquer leurs conditions de travail.

Amis gardois, nous pouvons féliciter le travail de ce jeune photojournaliste Nîmois expatrié à Paris par passion... Bravo !

Photo avec l'aimable autorisation de Yoan Valat

site web http://www.yoanvalat.com/

Pour aller voir une partie des photos de son reportage en Côte d'Ivoire ICI

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité