Actualité générale.Actualités

LES ENSEIGNANTS « RASED » DANS LE VISEUR DE L’INSPECTION ACADÉMIQUE

Des coups de ciseaux bien trop francs pour la FSU. Selon la fédération, l'Académie de Montpellier devrait se séparer de 275 personnels pour environ 2 800 élèves en plus. Resserrons l'étau autour du Gard. Et que ce soit dans le primaire comme dans le secondaire, les suppressions de postes créent la discorde. "L'inspection académique du Gard doit rendre 37 postes au ministère dans le cadre des restrictions budgétaires avec le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux. Les postes principalement touchés sont les enseignants RASED (Réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté). L'inspecteur d'académie prévoit d'en supprimer 38, ce à quoi s'ajoute la fermeture des classes dans certaines écoles" lance Corinne Place, secrétaire départementale du SNUipp-FSU. Les enseignants RASED, qui sont des postes "hors-classe" viennent en renfort de manière ponctuelle dans les écoles pour aider les élèves en difficulté. Une forme d’aide personnalisée dont, on le comprend dans le discours de Corinne Place, les écoles ne peuvent pas se passer :  "Nous n’avons ni la formation ni le temps."  Alors qu'en 2009, 120 enseignants RASED étaient encore en poste, après les multiples opérations de suppressions, il n'en restera plus que 25 à la rentrée 2012 dans le Gard. "Nous avons protesté et indiqué que le travail des RASED apportaient une aide très importante et souvent indispensable pour gérer les difficultés et en particulier les difficultés d'apprentissage de la lecture en cycle 2."

38 postes en moins pour 350 élèves supplémentaires

Le problème des effectifs est inévitable. Car avec la suppression des 38 postes, la rentrée 2012 devrait s'accompagner de l'arrivée de 350 élèves d'après l'inspection académique du Gard, 500 d'après le SNUipp-FSU. Un petit calcul nous ramène à une trentaine d'élèves par classe en maternelle et en primaire pour l'année scolaire 2012-2013. L'inquiétude monte. "Il y a dix ans, le seuil des effectifs était fixé à 25 en élémentaire et 28 en maternelle. Pour la rentrée 2012, l'inspecteur d'académie a annoncé son intention d'ouverture d'une classe à partir de 31 élèves en maternelle et 27 en primaire. C'est beaucoup trop pour que l'on puisse enseigner correctement. Le maximum devrait être fixé à 25 mais l'idéal serait qu'il y ait 20 élèves par classe."

Et du côté des collèges, l'inquiétude est tout aussi perceptible. "D'après les premiers documents que nous avons, une trentaine de postes devraient être supprimés dans les collèges du Gard. Pour les lycées, à priori, il s'agirait d'une quarantaine de postes" précise Bertrand Humeau, secrétaire départemental Snes-FSU.

Le SNUipp-FSU invite les écoles et les personnels à se mobiliser demain soit le mercredi 18 janvier à 11 heures, devant l'inspection académique du Gard - 58 rue Rouget de Lisle à Nîmes, pour s'opposer au démantèlement des RASED.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité