Actualité générale.ActualitésEconomie

LANGUEDOC-ROUSSILLON : UNE HAUSSE DES PRIX À VITESSE GRAND V POUR LES AUTOROUTES

Objectif Gard vous l'annonçait le 16 décembre 2011 sur fond de rumeur, c'est aujourd'hui officiel et effectif dès ce mercredi 1er février. Le prix du ticket au péage autoroutiers français va bel et bien augmenter de 2,5% en moyenne avec un minimum de 2,05% et un maximum de +3% selon les différents réseaux. Du côté du Sud sur le réseau ASF (Autoroutes du Sud de la France) du groupe Vinci, l'augmentation se chiffre à 2,42%. Dans la région Languedoc-Roussillon, l'A9 et l'A61 sont concernées par cette hausse. À titre d'exemple, le trajet Remoulins/Nîmes qui coûte jusqu'au 31 janvier 2012, 1,80€ passera à un peu plus de 1,84€.

Un zeste d'inflation et un rien d'investissement auquel s'ajoute la répercussion de la hausse de la Taxe d’Aménagement du Territoire. Voilà comment Vinci explique, via un communiqué de presse, la progression de ses prix. Sur le sujet de l'investissement, Vinci Autoroutes précise avoir investi près d’1 milliard d’euros en 2011 et sur les huit dernières années, 9,4 milliards d’euros. Le tout ventilé à 70% vers les infrastructures, 20% en faveur de la requalification environnementale et 10% pour les services.

"Les concessionnaires d’autoroutes investissent sur le long terme et inscrivent leurs projets dans la durée. Nous finançons par l’endettement privé des investissements très lourds dont seuls les péages permettent l’amortissement sur la durée de concession. Ce système équitable permet de faire peser la charge des infrastructures sur l’usager plutôt que sur le contribuable. Ce mode de financement ne pèse pas sur les impôts des Français, ni sur les finances publiques, ni sur la dette de l’État. Vinci Autoroutes supporte une dette cumulée de 15 milliards d’euros et continue d’investir de l’ordre de 1 milliard d’euros par an, se justifie Pierre Coppey, Président de Vinci Autoroutes. Ces investissements de long terme sont financés par des hausses de tarif modérées prévues par nos contrats, qui ne prévoient qu’une répercussion partielle de la hausse de l’inflation dans nos prix."

Les travaux de 2012

Pour cette année 2012, plus d'1 milliard d'euros sera consacré à l’infrastructure, principalement sur l’entretien du patrimoine et les travaux d’amélioration, tels que les élargissements de l’A63 (entre Ondres et Biriatou), l’A9 (à hauteur de Perpignan), l’A10 (entre Chambray-les Tours et l’échangeur avec l’A85) et l’A71 (entre Vierzon et l’échangeur avec l’A85).

S’ajoutent à ces travaux, la réalisation d’un nouveau tronçon (A89) et le dédoublement de l’A9 à hauteur de Montpellier.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Ca doit faire une belle somme d’argent au total cette augmentation pour se justifier autant de me prendre 0,04€ x 2 tous les jours !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité