Actualité générale.Actualités

CCI DE NÎMES : ÉRIC GIRAUDIER PRÉSENTE SA LISTE DE COLISTIERS ET LES NOMMÉS SONT…

Éric Giraudier et ses colistiers, hier, à l'Atria, Nîmes. Photo DR/S.Ma

Un nouvel épisode du feuilleton "CCI de Nîmes". Éric Giraudier (Medef) a présenté, hier soir, soit une dizaine de jours après son concurrent direct Henry Douais (CGPME), sa liste de colistiers. Une façon de donner un coup d'envoi officiel de sa campagne électorale pour le siège de président de la CCI de Nîmes. Pas moins de 50 Gardois à la tête de "petites, moyennes et grandes entreprises" ont répondu présents à l'appel du président sortant candidat à sa propre succession.

La soirée dans la belle salle de l'Atria parsemée de fauteuils rouge velours, s'est donnée des allures de cérémonie des Césars, photographes et caméramen compris. Et les 50 nommés représentés par Éric Giraudier comptent bien remporter les honneurs à la fin du mois de février. Ils se sont d'ailleurs évertués à défendre leur candidat en revenant, le temps de quelques minutes, sur les actions menées par celui qui a présidé la CCI de Nîmes avant qu'un recours ne soit engagé puis validé pour une raison de colis non-distribués lors des précédentes élections, au mois de novembre 2010.

Danièle Paoli, pharmacienne et vice-présidente Commerce sortante, est revenue entre autres sur l'opération Alerte commerces qui comptent aujourd'hui près de 700 adhérents, alors que Sophie Donnat, fleuriste et présidente de l'Union des commerçants de Villeneuve-lez-Avignon, a salué la force d'intervention d’Éric Giraudier. Et puis, Philippe Patitucci, président de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM)Gard-Lozère s'est attaché à présenter de nouveau "de grands projets" qui classeraient Éric Giraudier dans la catégorie des "précurseurs".  Il y a donc le Pôle régional de valorisation des sites industriels et du démantèlement dans le Gard Rhodanien. "On pourrait devenir l'un des leaders mondiaux dans ce secteur aux côtés de l'Allemagne. Ce Pôle pourrait aussi nous amener de nombreuses entreprises sur le territoire. Éric Giraudier connaît le sujet, pas son concurrent", explique le président de l'UIMM Gard-Lozère. Il y a aussi le Pôle Nautique de Port Camargue, Cèvennes Valley Numérique dans le Vigan etc. Des projets, la liste d’Éric Giraudier n'en manque pas.

Le candidat à la présidence de la CCI de Nîmes a lui tenu à revenir sur un projet en particulier, un projet très avancé, le contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier. "Tout ce qui est réalisé au sein d'une CCI n'est pas forcément visible. J'en veux pour preuve, les heures de négociation que nous avons pu passer avec les candidats au marché du contournement TGV Nîmes-Montpellier. Mais au final, le résultat est bel et bien là, puisque grâce à ce travail de fourmi, 20% des travaux seront confiés à des PME et TPE locales" s'est gargarisé Éric Giraudier.

Une liste d'union

Jean-Marc Rouméas, a lui aussi, pris la parole devant l'assemblée. Le président du Medef Gard s'est lui concentré sur la présentation de "la liste d'une large union". "J'ai ai marre que l'on dise que l'on confonde Medef et CAC 40. Sur le Gard nous avons moins de 10 entreprises qui font partis du CAC 40. Le Medef ne regarde pas le capitale des entreprises. Il défend l'intérêt des entreprises et crée un échange entre elles. Neuf entreprises de plus de 100 salariés sont adhérentes au Medef contre 200 entreprises de 10 à 50 salariés." C'est dit. Éric Giraudier a lui tenu a rappeler ses soutiens très diversifiés : Eric Affortit, président de la CAPEB, Pascal Binelli, président de l'ADAC, Françoise Denis, présidente de la Fédération départementale des associations de commerçants du Gard, Philippe Tamaï, président de la FFB du Gard, William Tremmerie, président du Syndicat des commerçants non sédentaires du Gard et François Raguin, président du Conseil national des professions de l'automobile du Gard.

L'importance du vote

Tout comme Henry Douais, le candidat Medef a lancé un appel aux commerçants, entrepreneurs : "Il faut voter !" Lui aussi ne veut pas que ces élections soient marquées par un fort taux d'absentéisme (75% lors des élections de 2010). Et pour enfoncer le clou, ce qui a semblé être quelque peu exagérer, le public a eu droit à un cours détaillé sur la procédure de vote. Bon, ce que nous retiendrons, c'est qu'il faut bien penser à signer au dos l'enveloppe T dans laquelle l'électeur aura glissé l'enveloppe de vote. Sinon le vote sera nul. Bon à savoir, les commerçants devraient recevoir le matériel de vote avant le 9 février 2012. La clôture du scrutin se fera le 21 février. Tout commerçant n'ayant pas reçu son matériel de vote devra s'adresser à la Préfecture du Gard.

 

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité