Actualité générale.Actualités

NÎMES : LE NEMAUSUS TENTE DE COLMATER LES VOIES D’EAU AVANT LE NAUFRAGE

Depuis les récents épisodes de grand froid, le Nemausus pointe du doigt Vaucluse Logement, le bailleur social en charge de la gestion des deux bâtiments aux allures de bateau, pensés et conçus par les architectes Jean Nouvel et  Jean-Marc Ibos, amarrés à la fin des années 80. Il y a d'abord eu la coupure d'eau et de chauffage pour les 114 appartements le vendredi 3 février, conséquence du gel et puis, le samedi 11 février, un dégât des eaux suite à l'obstruction d'une canalisation des eaux usées qui a entraîné, après tentative de réparation, le déversement des excréments sur le parking de la résidence. Un spectacle peu réjouissant et surtout la goutte d'eau qui fait déborder le vase pour les locataires. "Depuis, les toilettes et la canalisation concernée ont bien été débouchées, mais le sol du parking a mal été nettoyé. Les agents commissionnés par Vaucluse Logement se sont contentés de ramasser le plus gros mais il aurait fallu passer un coup de kärcher avec un mélange d'eau chaude et de nettoyant pour tuer toutes les bactéries. C'est dégoutant, lance Nicolas Droguet, président de l’association des Amis du Nemausus. Ce qui prouve bien que Vaucluse Logement ne joue pas son rôle de gestionnaire."

Afin de pallier à ses problèmes de maintenance, Laurent Burgoa, adjoint au maire de Nîmes chargé des quartiers Costières, délégué à la politique de la ville et aux centres sociaux et conseiller général du Gard est allé à la rencontre des locataires du Nemausus mercredi dernier soit le 15 février. Le représentant dans le Gard de Vaucluse Logement aurait refusé l'invitation. "Le résultat de cette réunion est très positive. Nous avons élu un groupe de travail composé de sept locataires volontaires de Nemausus. Ce groupe de travail qui portera la parole de l'ensemble des locataires des deux bâtiments, sera reçu le 27 février prochain à la mairie de Nîmes, à l'occasion d'une médiation réunissant un représentant des deux financeurs des bâtiments, Nîmes Métropole et l’État, ainsi que deux représentants de Vaucluse Logement" explique le président des Amis du Nemausus. Ainsi, ce rendez-vous permettra aux locataires de poser sur la table toutes les défaillances de gestion du Nemausus face à leur bailleur social et surtout aux deux financeurs. En bref, un bon moyen de faire pression. "Cette réunion se répètera dans le temps. Nous établirons avec Vaucluse Logement un calendrier d'objectifs à atteindre selon des délais de faisabilité afin de respecter notre désir d'obligation de résultats."

À l'ordre du jour de cette réunion de médiation du 27 février, "mettre en avant le manque de réactivité de Vaucluse Logement lors des événements passés suite au grand froid notamment en demandant à ses représentants de mettre à la disposition des locataires un numéro d'astreinte gratuit et non surtaxé comme il est actuellement. Et puis, il faudrait que les canalisations qui ont été isolées depuis l'épisode du gel -- c'est un bon point à souligner -- soit protégées dans des placards fermés et isolés et non en plein vent et dans le froid comme on peut le voir aujourd'hui. " Ce ne sont que quelques exemples, la liste risque d'être bien plus longue, d'autant que les locataires du Nemausus s'engaillardisent soutenus par les résidents des Marronniers et du Clos d'Orville à Nîmes, deux ensembles d'immeubles gérés aussi par Vaucluse Logement. "Nous les avons rencontré et ils disent connaître les mêmes problèmes de maintenance. Vaucluse Logement va devoir s'affranchir de ses obligations." À bon entendeur...

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité