ActualitésPolémique.PolitiquePolitique.

LÉGISLATIVES – GARD : PS-EELV, le « flop » du petit accord entre amis !

Catherine Choffat, la candidate EELV sur la 3ème circonscription du Gard. Photo DR/

Elle avait pourtant été citée dans la liste des candidats EELV aux Législatives de la région du Languedoc-Roussillon. Oui mais voilà, lancée en pleine course pour tenter de remporter la 3ème circonscription du Gard -- Aramon, Bagnols-sur-Cèze, Remoulins, Roquemaure, Villeneuve-lès-Avignon -- face à Pratice Prat (PS), Charles Ménard (FG), Gilles Caïtucoli (FN), et Jean-Marc Roubaud (UMP), le député sortant, Catherine Choffat, 68 ans, a été contrainte de donner un grand coup de frein à son élan, jusqu'à s'arrêter complétement, ordre du Mouvement Europe Écologie Les Verts. Conséquence d'un accord national passé avec les socialistes "sous prétexte d'éviter les dérapages en faveur du Front National." Et elle n'est pas la seule puisqu'au total ce sont 18 circonscriptions qui devront se passer de la participation des écologistes lors des Législatives.

"Un coup de balai" qui aurait pu être passé sous silence, mais non, "j'ai décidé de ne pas me taire" peut-on lire sur le blog de l'ex candidate aux Législatives. "À quatre semaines du premier tour des législatives, un coup de balai articulé par les instances nationales d’Europe Ecologie les Verts vise à éliminer les petits poils verts qui font tâche sur le beau tapis rouge déroulé devant ses alliés socialistes [...] Alors bien sûr, le rique FN existe. Et alors ? Est-ce suffisant pour se prostituer ? Pour renier nos convictions ?" Une réaction qui marque clairement une différence entre le Parti Socialiste et les Verts sur certains thèmes et notamment le nucléaire. Et quelque peu remontée, Catherine Choffat, 68 ans, ne mâche pas ses mots à l'égard du candidat PS sur la 3ème circonscription du Gard, Patrice Prat.

"Nous avons « la chance » d’avoir Marcoule sur la circonscription. Le fameux Melox qui produit le MOX. Et un candidat socialiste, Patrice Prat, qui se démène comme un beau diable pour effacer de la mémoire de ses électeurs, le fameux paragraphe de l’accord avec EELV qui condamnait le MOX. [...] Le candidat socialiste fait des tentatives écologiques de facades, planifie des axes autoroutiers à tout crin, fait des courbettes à n’importe quelle entreprise susceptible de repeupler un bassin industriel mis à mal par la mondialisation. Le concurrent UMP, candidat sortant, n’a bien sûr aucun atome crochu avec l’écologie et c’est certain, le FN fait des ravages dans cette région qui a connu un camp Harki de triste mémoire."

"Nous ne revendiquons pas le soutien d'EELV"

Patrice Prat, candidat PS aux Législatives pour la 3ème circonscription du Gard. Photo DR/S.Ma

À Patrice Prat de répondre, en parfait accord avec Catherine Choffat et sur le retrait de son investiture et sur les divergences d'opinions des deux partis sur certains points : "Non content de ne pas être à l'origine de cet "imbroglio" qui concerne avant tout les Verts, je regrette même cette situation qui introduit de la confusion. En effet, les vraies divergences qui nous séparent des Verts, singulièrement sur le volet nucléaire, méritaient qu'ils fassent entendre leur position de manière autonome, car une partie de nos propositions sont clairement distinctes des leurs, essentiellement sur le volet électronucléaire. De notre point de vue, Madame Choffat a donc toute légitimité pour proposer des solutions dans lesquelles nous ne nous reconnaissons pas forcément et nous ne revendiquons donc pas le soutien d'EELV dans ce premier tour des Élections législatives."

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité