A la uneActualité générale.ActualitésCultureFéria de Nîmes.Insolite

Deux policers espagnols à la Feria de Nîmes, un renfort très apprécié

Aux côté de leurs confrères nîmois, José P. et David T. ont fait un petit tour dans les Arènes de Nîmes, par simple mesure de sécurité. Photo DR/S.Ma

Le temps d'une semaine (du 22 au 29 mai) , David T., 35 ans et José P., 34 ans, deux policiers espagnols, l'un de Valence, l'autre de Madrid, sont venus prêter main forte à leurs homologues français. Une tradition depuis 2009, date de la création du commissariat européen dans le cadre de la coopération internationale entre les diverses forces nationales de police.

C'est autour des Arènes de Nîmes, hier, à l'heure de la corrida, vers 18 heures, que l'on a pu croiser ces drôles de policiers, tout de noir vêtus, aux côtés de leurs confrères français. Pour sûr, ils ne passent pas inaperçus, et il n'est pas rare, qu'ils se fassent alpaguer pas des festaïres bien de chez nous qui n'hésitent pas à se lancer  dans des "Hola! Qué tal ?" avec une certaine aisance, même si l'accent laisse parfois à désirer. David et José, eux sourient de ces familiarités, ils en sont même ravis. "Notre présence intrigue autour de nous. Les passants nous regardent en coin, ils se demandent ce que l'on fait là. Beaucoup viennent nous voir pour nous demander d'où nous sommes et tentent de nous parler en Espagnol. C'est très agréable, nous sommes vraiment bien accueillis" confie José.

Photo DR/S.Ma

Mais attention, les deux hommes de la Policia ne sont pas en vacances, ils secondent leurs homologues français répartis sur tout le territoire nîmois dans le cadre d'un important dispositif de sécurité, à l'occasion bien entendu de la Feria de Nîmes. Ils sont là notamment pour en tant qu'aide aux forces de police françaises pour l'établissement de procédures judiciaires qui pourraient concerner des citoyens espagnols. D'ailleurs, ils ne circulent jamais seuls, ils sont toujours accompagner de deux policiers nîmois. "Les touristes espagnols peuvent aussi s'adresser à nous s'ils ont besoin de renseignements, ils sont nombreux à le faire" précise David qui dans la foule a retrouvé deux connaissances de Valence. Le monde est petit.

Voir ailleurs

Pour les deux hommes, ce séjour professionnel en France est l'occasion de "voir comment ça se passe ailleurs" même si, et on en doute pas, le policier espagnol travaille de la même façon et est régi aux mêmes lois que son homologue français.

S'il s'agit de leur première venue à Nîmes, une ville dont ils louent volontiers la beauté, les deux hommes ont déjà participé à ce programme d'échange de "prêt" de policiers. David en est déjà à son troisième déplacement dont Carcassonne, Paris et Nîmes donc.

"Les Nîmois, des connaisseurs en corrida"

Après une semaine de service, les deux hommes qui logent à l'Ecole de Police de Nîmes, pourront rentrer chez eux en se vantant d'avoir vécu la Feria de Nîmes, un événement incontournable pour les aficionados. "Cette Feria ressemble à celle du sud de l'Espagne. L'ambiance est la même. Pour le côté corrida, nous sommes allés dans les Arènes et comme en Espagne, les gens chuchotaient lors de la corrida, donnaient leurs avis. Les Nîmois s'y connaissent beaucoup en corrida" s'étonne presque David amusé.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité