Actualité générale.ActualitésBeaucaire-VaucluseEconomieEconomie.

BEAUCAIRE : En grande difficulté, les commerçants appellent à l’aide

Depuis une vingtaine d'années, les commerces du centre-ville de Beaucaire tirent leur rideau les uns après les autres. Résultat, dans les rues, il est courant de voir pendre dans les vitrines laissées à l'abandon, des pancartes où il est écrit "À vendre". Un exemple, s'il ne faut en citer qu'un : le rue Nationale.

Henry Douais et Jacques Bourbousson sont partis à la rencontre des commerçants de Beaucaire, mercredi 30 mai. Photo DR/S.Ma

Un phénomène qui préoccupe le maire de Beaucaire, Jacques Bourbousson et le président de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Nîmes, en visite dans la ville frontière aux Bouches-du-Rhône, mercredi 30 mai. Henry Douais avait prévenu alors qu'il avait annoncé projeter de saisir la Cour administrative d'appel de Marseille -- ce qui a été fait en début de semaine -- suite à l'annulation des élections de la CCI de Nîmes : " Nous continuerons à travailler avec énergie et confiance." Alors le voilà sur le terrain, faisant fi de ces problèmes internes, s'inquiétant de l'avenir des commerçants beaucairois à qui il a serré la main, notant dans un coin de sa tête leurs réclamations : des commerçants qui désertent le centre-ville au profit des centres commerciaux qui s'installent à l'extérieur et une ville qui se dégrade petit à petit. Des réclamattions reprises par le maire de Beauciare : "Nous avons beaucoup de difficultés à installer des commerces dans le centre et ça dure depuis 25 ans. Pour faire revenir les commerçants et les clients, il faut remettre les rues au goût du jour. Nous ne voulons pas que les commerces en vente soient transformés en logements." La course aux Législatives aurait-elle un rapport avec cette prise de conscience... Bref, le sérieux relooking démarrera avec les devantures des boutiques qui devraient se faire très prochainement grâce aux subventions 2011 du Fisac qui couvriront 80% de ce chantier. Le maire de Beaucaire prévoit aussi dès le mois de janvier 2013 de refaire les sols des rues.

Une véritable métamorphose en somme dans laquelle la CCI de Nîmes veut s'investir tant sur le plan "logistique que financier". Un travail en commun, une urgence d'après la présidente de l'Union Commerciale Industrielle et Artisanale, Beaucaire à coeur, Cécile Zrhiba-Guillo. "Ces problèmes d'élections nous ont fait perdre beaucoup de temps, il faut maintenant nous mettre au travail. Les commerces sont en très grande difficulté. Tous étant dispercés dans la ville -- ce qui soit dit en passant ne convient pas aux clients car il n'y a pas de véritable cœur de ville -- chacun reste dans son coin sans trop savoir à qui s'adresser. Aujourd'hui, il faut que l'on regroupe nos forces pour sauver le commerce beaucairois." Voilà qui devrait donner matière à réflexion à l'actuel président de la CCI de Nîmes.

Visite de la société Chimirec-Socodeli sur la zone Domitia-Beaucaire. Photo DR/S.Ma

Après cette balade en centre-ville, Jacques Bourbousson et Henry Douais sont partis à la rencontre de Jean Chaudesaygues, président de l'association de la zone d'activités Domitia-Beaucaire et directeur de la SAS Chimirec-Socodeli. De ce côté-là, Beaucaire s'impose en exemple avec une zone industrielle qui fonctionne bien à l'image de la société Chimirec-Socodeli spécialisée dans la collecte et le traitement de déchets industriels dangereux et notamment les huiles noires, issus de tous secteurs industriels : automobile, aéronautique, énergie, BTP, chimie et tertiaire (administrations et collectivités). "Nous sommes en constante progression. En 2011, nous avons dépassé de 10% nos objectifs" se satisfait le directeur du site secondé par Eric Gautret, le secrétaire général du groupe Chimirec. Seul bémol qui est passé au travers de la visite de l'usine, des places restent encore à pourvoir sur tout le site Domitia-Beaucaire, ce qui pourrait donner un peu plus de poids à l'activité industrielle de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité