Actualité générale.ActualitésEconomieInsoliteMédias.

BELLEGARDE : La presse nationale en vadrouille au domaine Pastouret

Une dizaine de journalistes de la presse nationale ont répondu à l'invitation de l'Agence Bio -- un groupement d’intérêt public pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique, Ndlr -- pour un voyage divisé en deux parties : le premier jour, ce mardi, une balade sur les terres gardoises, et le deuxième direction Arles dans les Bouches-du-Rhône.

Michel Pastouret a accueilli dans son domaine 100% bio une dizaine de journalistes de la presse nationale. Photo DR/S.Ma

Après la région PACA, le Languedoc-Roussillon est la 2ème région Bio de France s'agissant de la part de surface agricole utile (SAU 9,3%) consacrée à la Bio et du nombre d'exploitations Bio (2 532 fin 2011). Entre 2010 et 2011, le Languedoc-Roussillon a accueilli le plus grand nombre d'exploitations bio supplémentaires, avec 380 exploitations de plus et vu ses surfaces bio progresser de 17% pour atteindre les 87 622 ha. Voilà pour ce qui est de la théorie. Mais les journalistes ont voulu voir de leurs propres yeux comment ses chiffres se traduisent en pratique. L'oeil du Gourmet, LSA, Bio TV, Notre planète.info, Le nouveau consommateur, Pleine vie, Vie pratique santé, Biofil Echobio, Agence Rea, Vegetable, La Croix et même Le Monde, autant de médias représentés pour cette visite d'une journée chez nos producteurs gardois tous domaines confondus.

Après un petit tour à Saint-Gilles où les journalistes ont pu visiter la coopérative UNI-VERT et rencontrer le producteur de tomates bio, Jean-Louis Pelissier, ainsi que les producteurs et transformateurs d'olives bio, Carole et Fabien Jeanjean, ils se sont rendus à Bellegarde chez Jeanne et Michel Pastouret, des précurseurs dans le domaine de la production de vin bio. C'est au frais dans la cave du domaine que les petits curieux munis de leur carnet et de leur stylo, ont écouté Michel Pastouret, celui que l'on surnommait "le bioman", leur raconter son histoire, son travail au quotidien pour faire de son exploitation du 100% bio. Chacun la retranscrira à sa manière. Le propriétaire du Domaine classé A.O.C appellation Costières de Nîmes contrôlée, est lui très fier de pouvoir parler de ce qui, il y a maintenant presque 30 ans, était considéré comme de la folie par les villageois et même par ses banquiers : la production bio. Michel Pastouret, qui a la langue bien pendue, a ainsi tenu en haleine ses invités avant de leur faire goûter le fruit de son vignoble planté dans l'ancien lit du Rhône avec des cépages originaux de la région : variétés Syrah, Grenache, Carignan, Clairette de Bellegarde.

Une fois les verres remplis, c'est l’œnologue Henry Dayon qui a pris le relais pour la séance dégustation, à ce moment-là même où chacun posait son petit carnet. L'expression des visages semblait traduire un certain plaisir. Puis Thierry Duchenne, directeur de l'association Interprofessionnelle SudVinBio a pris la parole pour présenter le Salon Millésime Bio, un événement pour les professionnels du vin du Languedoc-Roussillon qui a lieu chaque année au mois de janvier. D'ailleurs, en 2013, il célèbrera ses 20 ans.

La rencontre n'aura duré qu'une petite heure mais aura été riche en informations. A vous de jouer mesdames et messieurs les journalistes. A vous lire...

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

3 réactions sur “BELLEGARDE : La presse nationale en vadrouille au domaine Pastouret”

  1. Joli article qui relate bien la rencontre d’hier.

    Jeanne et Michel ont montrer leur amour pour leurs vins et le plaisir de travailler et de transmetre leur savoir faire. De leur côté les journalistes ont été attentifs et intéressés par la demarche et les produits.

    Je ne connaissais pas ce site et maintenant j’irai ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité