A la uneActualité générale.Actualités

LYCÉE PHILIPPE LAMOUR : Aux professeurs de plancher sur le Bac maintenant

Alors que près de 800 000 élèves de troisième en France ont débuté ce jeudi matin les épreuves écrites du Brevet, premier grand diplôme scolaire en théorie, du côté des lycées, les professeurs planchent sur les corrections des épreuves du baccalauréat des 703 059 candidats inscrits. Ils ont jusqu'au lundi 3 juillet pour saisir les notes toutes disciplines confondues afin que les résultats soient affichés dans les lycées dès le vendredi 6 juillet.

42 professeurs gardois ont deux jours pour corriger près d'un millier de copies dans la filière Economie et Gestion. Photo DR/.Ma

Ce jeudi 28 juin, 42 professeurs gardois se sont réunis dans les salles du Lycée Philippe Lamour à Nîmes pour une session de correction des sujets de la filière Économie et gestion (Bac Sciences et Technologies de la Gestion) divisée en deux disciplines : Économie et droit, Management. Chacun assis à leur bureau, bouteille d'eau à proximité et stylo rouge à la main, ils ont commencé à scruter scrupuleusement le millier de copies envoyées de tous les lycées gardois. À leur tour de bûcher...

Alors certes, les conditions sont loin d'être celles des candidats au Bac : les bavardages sont autorisés et même conseillés et surtout les professeurs ont les corrigés des épreuves. Mais la tache n'en reste pas moins complexe. "Être correcteur, c'est une grande responsabilité. Nous travaillons dans un soucis d'équité" lance Serge Carrière, professeur d’Économie et gestion au lycée Daudet à Nîmes et coordonnateur à l'occasion de cette session de correction au même titre que Cécile Renaud, professeur au lycée Jean Vilar à Villeneuve-lès-Avignon.

Les coordonnateurs, les guides des professeurs

Si autrefois, tous les professeurs de l'Académie se réunissaient à Montpellier pour noter les copies, depuis deux ans, ils sont répartis, bon gré, mal gré dans quatre centres (Nîmes, Castelnau-le-Lez, Narbonne et Perpignan), conséquence d'une départementalisation. Dans chaque centre, les professeurs sont accompagnés d'un coordonnateur, un confrère désigné par l'Académie de Montpellier qui n'est pas exempté des exercices de correction. Pour le centre du Gard et de la Lozère au Lycée Philippe Lamour à Nîmes, ce sont donc Serge Carrière et Cécile Renaud qui ont été nommés. Chacun dans leur discipline, ils ont la responsabilité d'expliquer, d'éclaircir le barème indicatif de l'épreuve. "Avant de passer à la correction des copies, les coordonnateurs doivent revoir avec les professeurs le corrigé officiel ainsi que le barème de points afin qu'il n'y ait pas de soucis d'incompréhension. Il s'agit d'une épreuve nationale, les correcteurs doivent suivre les consignes, il ne peut pas y avoir d'interprétation personnelle du barème indicatif" précise Laurence Remaud, Inspectrice d'Académie, Inspectrice Pédagogique Régionale (IA-IPR) d’Économie et Gestion qui supervise l'opération avec son confrère Didier Chadourne.

Vous l'aurez compris, le sujet est sérieux, l'à peu près n'a pas sa place dans cet exercice. À tel point qu'au bout d'une dizaine de copies corrigées, les professeurs comparent leur moyenne. Des moyennes qui sont une nouvelle fois comparées mais avec celles des autres centres de l'Académie. "C'est une façon de s'assurer qu'il n'y ait pas un grand écart non justifié entre les notes, de vérifier qu'il y ait une harmonisation du système de correction. Ainsi, on ne pourra pas dire que tel ou tel candidat n'a pas été corrigé de manière équitable" se justifie Laurence Remaud. Une fois les notes validées par l'IA-IPR, elles peuvent être saisies définitivement. Dans le cas contraire, une contre-correction est effectuée.

Et l'opération devrait durer jusqu'à demain soir et après, les professeurs pourront eux aussi aller profiter de leurs vacances avant de préparer la rentrée 2012-2013, mais ça, c'est une autre histoire...

 Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité