Actualité générale.ActualitésFaits DiversFaits divers.

NÎMES : Malgré ses prières, le curé d’Uzès est condamné à deux ans avec sursis

Le Palais de Justice de Nîmes

Depuis plusieurs semaines, Jacques Castanier, 68 ans, vit dans un monastère, retiré du monde, certainement pour se recentrer sur sa foi et peut-être un peu aussi pour se faire oublier. La justice, elle, ne l'a pas oublié ce lundi. L'homme d'église, poursuivi pour abus de confiance - il a soutiré 200 000 euros à ses paroissiens -, s'est présenté devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour connaître le jugement des hommes. Celui de Dieu, souhaitons-lui, devrait être rendu bien plus tard. Le 8 juin dernier, le procureur avait réclamé trois ans de prison. (lire l'article) Le tribunal a accordé une certaine miséricorde à Jacques Castanier qui a vu la peine se réduire à deux ans de prison avec sursis.

TD

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

1 commentaire sur “NÎMES : Malgré ses prières, le curé d’Uzès est condamné à deux ans avec sursis”

  1. je vous signale que 2ans de sursis egal 0 jours de prisons donc cest lui qui gagne alors priere ou pas priere il vous salue bien bas avec votre jeu de mot a deux balles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité