Actualité générale.Actualités

CÉVENNES : 40 ans de travail pour la sauvegarde du Château de Portes, ça se fête !

En juillet dernier, Nils Pedersen, président de l'association Reconnaissance du Château de Portes a reçu du Préfet du Gard la médaille de bronze de la Jeunesse et des Sports pour son engagement bénévole. Photo DR/
Nils Pedersen, président de l'association Reconnaissance du Château de Portes a reçu du Préfet du Gard la médaille de bronze de la Jeunesse et des Sports pour son engagement bénévole. Photo DR/

Depuis 40 ans, l’association Renaissance du Château de Portes (RCP) gestionnaire du Château de Portes, travaille d'arrache-pied pour la sauvegarde, la réhabilitation et l’entretien de la bâtisse médiévale classée Monument historique en 1984.

Cet anniversaire a été célébré samedi 21 juillet en présence bien entendu des membres de l'association et du préfet du Gard, Hugues Bousiges accompagné de nombreux élus représentants des administrations de l’État. «  Le Château fait partie de l’identité des Cévennes. La population cévenole doit se sentir ici chez elle. L’aboutissement de ce travail de 40 ans doit rentrer dans le patrimoine collectif. Je lance un appel au cévenols, pour leur dire que nous avons raison d’être fiers des Cévennes, et que nous avons raison de vouloir les protéger » a lancé le Préfet du Gard avant de remettre la médaille de Bronze de la Jeunesse et des sports Sport à Nils Pedersen, président de l'association depuis 2009, pour son engagement bénévole au sein de RCP. Et ce n'est pas la seule récompense qu'il ait reçu lors de cette fête. Patrick Malavieille, Vice-Président du Conseil Général du Gard chargé de la culture, du patrimoine et des grands sites, lui a remis la médaille d’honneur de Bronze du Département du Gard pour sa contribution à la vitalité culturelle et patrimoniale.

"Sans l'action des bénévoles, le château ne serait plus qu'un monceau de pierres"

Depuis sa création le 4 avril 1972, l'association Renaissance du Château de Portes a permis à des milliers de bénévoles de participer à la restauration du monument visité chaque année par plus de 11 000 personnes et d’apprendre les techniques traditionnelles de la restauration du bâti. "Sans l’action décisive et déterminante de RCP, nous savons tous que le château ne serait plus qu’un monceau de pierres [...] Le château a survécu aux époques, aux hommes, à l’industrie et il est sans aucun doute aujourd’hui l’un des emblèmes forts des Cévennes" a tenu à souligner Nils Pedersen.

D'ailleurs pour que ce travail engagé par l'association perdure, une commission de réflexion sera ainsi lancé en septembre par la préfecture pour une réflexion collective sur l’avenir du Château de Portes.

S.Ma

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité