Actualité générale.Actualités

GARD : Le week-end s’annonce très chaud !

Photo d'illustration

Si seulement six départements -- le Gers, la Haute-Garonne, le Lot, le Lot-et-Garonne, le Tarn et le Tarn-et-Garonne -- sont concernés par le niveau 2 du plan canicule déclenché ce jeudi 16 août, le reste de la France et notamment le Languedoc-Roussillon (puisque cela nous concerne) ne sera pas épargné par les fortes chaleurs. Si on zoome un peu plus, dans le Gard, ce week-end, le mercure devrait grimper jusqu'à 38°C.

Ainsi, il est vivement recommandé de prendre quelques précautions :

  • maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
  • buvez régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  • rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps au moins le visage et les avants bras plusieurs fois par jour ;
  • passez si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché...) ;
  • évitez de sortir aux heures les plus chaudes et limitez les activités physiques ;
  • pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et dès que nécessaire, osez demander de l’aide.

Petit rappel. Dans le cadre du plan national canicule, le ministère de la Santé a déclenché depuis le 1erjuin le niveau de veille saisonnière. Ce niveau correspond à la mise en œuvre, au niveau national :

- du dispositif de veille biométéorologique, assuré par Météo France et l’Institut de veille sanitaire (InVS), qui permet de détecter la survenue d’une canicule

- du dispositif d’information et de communication, avec notamment, le numéro vert activé par le ministère des Affaires sociales et de la Santé à partir du 1er juin : 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour plus d'informations : www.ars.languedocroussillon.sante.fr.

 


 

1 commentaire sur “GARD : Le week-end s’annonce très chaud !”

  1. Un degré en dessous…

    Evidemment, cela ravive les souvenirs de la surchauffe 2003. Pour moi elle fut synonyme du Cap corse et de ses beautés entre l’écume et la braise (cf. mon Journal à taire, http://refractaire2003.blogspot.fr/2003/12/aot.html). Pour échapper au bouillonnement suant, il faut rejoindre un cocon vert au sein du parc de la Tête d’Or : une fraîcheur salvatrice et esthétique, http://pamphletaire.blogspot.fr/2010/06/visez-la-tete-dor.html.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité