A la uneActualité générale.Actualités

RENTRÉE SCOLAIRE : Liste et caddie en mains, la course aux fournitures est lancée

Mardi 21 août, 16 heures, aux rayons fournitures scolaires du Carrefour Étoile à Nîmes. C'est la cohue. Les caddies s'entrechoquent, les parents transpirent à grosses gouttes tandis que les enfants courent partout. L'épisode est douloureux à vivre et pourtant incontournable.

Anaïs, 10 ans et Cassandra, 4 ans, sont prêtes pour faire leur rentrée scolaire le 4 septembre prochain. Photo DR/S.Ma

À deux semaines de la rentrée scolaire (mardi 4 septembre), il est temps pour les parents d'équiper leurs enfants en trousse, stylos, cartable, cahiers et autres outils indispensables pour bien travailler à l'école, enfin essayer du moins. L'ambiance est beaucoup moins festive qu'au bord de la plage. Liste dans une main, stylo dans l'autre pour barrer au fur et à mesure chaque fourniture trouvée, les parents zigzaguent dans les rayons. "Je suis rodée, lance Patricia, 40 ans. Je suis déjà passée par là, j'ai une fille qui a 17 ans." Alors pour ses deux autres enfants, Anaïs, 10 ans qui fera sa rentrée en CM1 à l'école du Mont Duplan à Nîmes et Cassandra, 4 ans (maternelle, moyenne section), la Nîmoise est au point. En moins d'une heure, elle a rempli son caddie. "On a deux cartables, des stylos, des feutres, des crayons de couleurs, des règles, des cahiers de texte, des pochettes plastiques mais aussi des vêtements pour la rentrée. On devrait atteindre les 150€." Un budget "raisonnable" pour la maman sans emploi.

"L'ARS, c'est une vraie aide"

Malgré les caprices de leurs trois enfants, Olivier et Déborah résistent pour ne pas remplir leur caddie de fournitures obsolètes. Photo DR/S.Ma

Dans un autre rayon, Déborah, 29 ans et Olivier, 32 ans, un couple de Saint-Hippolyte-du-Fort, tentent de s'organiser pour boucler au plus vite la contrainte. "Ça fait une heure qu'on est là" précise Déborah, et pourtant la liste est loin d'être complète. Et leurs trois enfants, Manille 6 ans (CP), Shanna 9 ans (CM2) et Tony 11 ans (6ème), ne leur laissent pas de répit. "Ils font quelques caprices pour avoir toujours plus ou toujours mieux que ce qu'il leur faut. On tente de résister et de leur expliquer que le budget est serré. Ça va vite ! Rien qu'en fournitures pour les trois enfants, nous en aurons pour plus de 150€" qui s'ajoutent aux 250€ déjà dépensés pour les vêtements et les chaussures. La note a un goût salé et ce même si le couple a reçu ce mardi l'allocation rentrée scolaire (ARS). Une ARS qui a, par ailleurs, été revalorisée de 25% cette année : 356,20 euros pour un enfant de 6 à 10 ans (284,97 euros en 2011), 375,85 euros pour un enfant de 11 à 14 ans (300,06 euros en 2011), 388,87 euros pour un enfant de 15 à 18 ans (311,11 euros en 2011). À Déborah de reprendre : "Même si elle ne permet pas de couvrir tous les frais, on ne peut pas se plaindre. Cette allocation est une vraie aide pour l'achat des fournitures scolaires."

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

 

 

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “RENTRÉE SCOLAIRE : Liste et caddie en mains, la course aux fournitures est lancée”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité