Actualité générale.Actualités

SAINT-HILAIRE-DE-BRETHMAS Les parents ne décolèrent pas à la Maternelle Mas Bruguier

Ce lundi 10 septembre, les parents d'élèves de l'école maternelle Mas Bruguier à Saint-Hilaire-de-Brethmas, ont mis leur menace à exécution. Dès 8 heures, ils ont occupé l'établissement pour exprimer leur colère quant au refus de l'inspecteur d'académie concernant l'ouverture d'une sixième classe. Une demande qui date du moins de juin.

"Pour la rentrée 2012-2013, nous sommes à 154 élèves inscrits et répartis dans cinq classes. Ce qui veut dire, une classe de 30 élèves et quatre de 31" précise Christophe Lacroix, parent d'élève et élu au conseil d'école. Un problème de surchage auquel le directeur académique, Jean Gutierrez, ne peut, semble-t-il, apporter aucune réponse : "Nous avons eu une entrevue avec l'adjoint du directeur, Pascal Dijon, qui nous a expliqué que notre cas ne faisait pas partie des priorités sous prétexte que nous ne sommes pas en ZEP."

Mais les parents d'élèves, soutenus par le personnel de l'école et le maire de Saint-Hilaire-de-Brethmas, Gérard Roux, n'ont pas l'intention de se laisser faire : "les conditions de travail sont inacceptables, les activités pédagogiques ne sont pas les mêmes quand on a 25 et 30 enfants." Alors ce lundi, ils ont décidé d'occuper l'école maternelle : "les enfants ont pu rentrer, mais nous avons empêché les activités des enseignants." Et l'action pourrait se poursuivre "un long moment" promet Christophe Lacroix, s'ils n'obtiennent pas gain de cause.

Un algeco prêt à être livré

L'ouverture d'un sixième poste d'enseignant est donc toujours en suspend, alors que celle du local est presque réglée. "La municipalité qui avait prévu ce sureffectif avait demandé toutes les autorisations nécessaires pour installer un algeco dans l'école. Le matériel est commandé, prêt à être livré." Mieux encore, dans l'attente de la livraison, là encore la mairie serait d'accord pour installer des chaises et des bureaux dans la salle d'évolution de l'école, lieu où les enfants pratiquent les activités sportives. "Mais pour cela, il faut que le directeur académique valide l'ouverture de la classe."

Les parents d'élèves devraient être reçus ce lundi après-midi par une inspectrice de l’Éducation nationale.

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité