A la uneActualité générale.Actualités

NÎMES : Etudiants et personnel universitaire appelés aux urnes!

Les élections des nouveaux membres du Conseil Universitaire se tiennent aujourd'hui partout en France. Objectifgard est allé questionner Jacques Marignian, président de l'université de Nîmes. Ce futur retraité nous fait un point sur le scrutin et les avancées de notre "très jeune université". 

 

Objectifgard : Aujourd'hui se tiennent les élections du Conseil Universitaire, comment cela s'organise ? 

Jacques Margnian: Le Conseil Universitaire est composé de 12 membres. Aujourd'hui, tout le monde vote, les étudiants qui éliront 3 représentants pour une durée de 2 ans. Mais aussi le personnel. Chaque catégorie, les cadres, les maîtres de conférences et assimilés et le personnel "BIA TSS", élisent 3 représentants pour une durée de 4 ans . Nous avons aussi un Conseil d'Orientation. Ils se compose de personnalités extérieures, chefs d'entreprises ou membres des collectivités. Et c'estmoi qui les choisira… Avec avis du Conseil Universitaire (rire).

Jacques Marignan, président de l'Université de Nîmes

Par la suite, ces deux Conseils choisiront le nouveau président d'université, le 29 novembre.

O.G : A quoi sert concrètement le Conseil Universitaire et le Conseil d'Orientation ?

J.M: Depuis la loi LRU, le Conseil Universitaire gère le budget de l'université dans le cadre du "transfert de responsabilités et d'élargissement des compétences". Autrement dit, nous gérons la masse salariale, embauchons ce dont nous avons besoin en fonction de nos moyens. Nous définissions aussi les modalités d'examen et nous signons des conventions avec l'extérieur: l'Etat et les entreprises. Cela nous permet d'avoir des ressources supplémentaires pour développer la recherche et offrir une meilleure formation.

Le Conseil d'Orientation définit les grandes orientations de l'université. Il choisit de développer telle ou telle formation. Par exemple, nous avons mis en place, avec Nîmes Métropole, une licence Pro éco construction. Nous sommes dans l'échange avec les entreprises pour faciliter le développement économique.

O.G : Comment se porte l'université de Nîmes ? 

J.M : Notre université est très jeune ! Elle date de 2007. Avant, ce n'était que des antennes de Montpellier. Et bien… Elle va bien ! Nous sommes une université polyvalente. Nous avons beaucoup développer les nouvelles formations notamment dans le développement durable.

O.G : Vous ne vous représenterez pas à la présidence de l'Université, pourquoi ? 

J.M : Je suis un vieux ! J'ai 66 ans… Il faut laisser la place aux autres pour que la gestion de l'université se renouvelle.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité