A la uneActualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

MARIAGE GAY : 3 questions à Serges Cauvas, vicaire général du diocèse de Nîmes

 

Serges Cauvas, vicaire général du diocèse de Nîmes

Promesse de campagne du candidat Hollande, le projet de loi autorisant le mariage homosexuel en France sera examiné demain en conseil des ministres et débattu en janvier au Parlement. Objectifgard se lance ainsi dans une série d'interviews de responsables religieux sur la question clivante et passionnée du "mariage gay". Première rencontre avec Serges Cauvas, vicaire général du diocèse de Nîmes. 

 

Objectifgard : Serges Cauvas, bonjour. Première question toute simple, êtes-vous pour ou contre le mariage homosexuel ?

Journal La Croix, édition du mardi 6 novembre.

Serges Cauvas : Vous devez bien vous douter que l'Eglise est contre le mariage, civil et religieux, pour les personnes du même sexe. Le mariage n'est pas seulement la célébration sociale de l'amour. C'est aussi l'union d'un homme et d'une femme qui ensemble s'engagent pour fonder une famille. Et seule la relation homme/femme peut donner naissance à un enfant. En légalisant le mariage, on ébranle l'équilibre de la société. D'ailleurs, le Cardinal Vingt-Trois disait que le mariage ouvert aux homosexuels était le 'désir de quelques uns imposé à tous'. Il n'y a pas eu d'études sur le nombre de personnes rencontrant des difficultés d'ordre juridique. Le débat n'a pas été réellement ouvert et nous sommes pour le débat. Nous ne sommes pas contre des lois en direction des homosexuels, mais pas en utilisant l'appellation mariage !

OB : Vous êtes donc contre l'adoption ?

Oui. Mais vous imaginez… Comment va-t-on faire croire à un enfant qu'il a deux papas ou deux mamans ?! C'est une porte ouverte à la négation de la filiation et ça peut nuire à l'équilibre, au développement de l'enfant. On satisfait son propre désir d'adulte, mais on ne respecte pas le bien-être de l'enfant.

OG : Appellerez-vous à manifester le 17 novembre dans la rue, comme le collectif "La Manif Pour Tous", composé de personnalités politiques et associatives vient de le faire ? 

S.C : Nous invitions tout le monde, tous les chrétiens, à se mobiliser mais nous laissons la liberté dans le choix de l'action. Comme l'a dit le Cardinal Vingt-Trois, nous 'invitons les chrétiens à saisir leurs élus'. Ils peuvent manifester, écrire… Avant notre interview, un Gardois m'a téléphoné pour me demander ce qu'il devait faire. Je lui ai dit la même chose qu'à vous et il m'a dit qu'il allait lancer une pétition.

Propos recueillis par Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “MARIAGE GAY : 3 questions à Serges Cauvas, vicaire général du diocèse de Nîmes”

  1. ce qui est clair s ‘est que l’eglise n’a pas a s’ocupper des debats republicains,qu ils prennent position sur le mariage civil est tout autant inaceptable que de donner leur point de vue publiquement.alors que les cures s’ocuppent de balayer devant leur eglises en continuant de piquer le pognon de pauvre vieux qui viennent prier avec leur quete pour continuer a enrichir le vatican,l’un des etats les plus riches du monde alors que l’entretient des eglises sont a la charge du contribuable fançais dont font partis ces couples hommosexuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité