Actualité générale.Actualités

NATURALISATION : Emotion et joie pour ces 18 nouveaux français

Les nouveaux français ont reçu un "brevet", remis par les maires ou leurs représentants, de chaque ville où ils résident. Ici, l'adjoint au maire de Nîmes, Richard Tibérino.

C'est dans les splendides sallons de la préfecture, que le préfet du Gard, Hugues Bousiges a remis, officiellement ce matin, à chacun des 18 "nouveaux français", leur carte d'identité ! Un petit papier bleu vert, qui scintillait au reflet de l'immense lustres qui surplombe la salle, mais aussi au regard des yeux étincelants de nos concitoyens.

L'émotion était au rendez-vous... Pour cette cérémonie d'accueil, les protagonistes sont tout endimanchés : vêtus d'un costume discret mais élégant, pour les hommes.  De petites robes noires, à fleurs ou de pantalons cintrés pour ces dames. D'origine marocaine, espagnole ou encore tchétchène, tous arborent un sincère sourire, témoignage de leur fierté d'appartenir à la nation française.

En prémices de cette remise des papiers, la diffusion d'un petit film, sur "l'acquisition de la nationalité française". Qu'est-ce qu'être français aujourd'hui ? Une nationalité, basée "non pas sur des notions raciales ou religieuses", explique  le préfet, mais sur le partage d'une idéologie commune : celle que véhicule la République et ses valeurs d'égalité, de liberté, de fraternité mais aussi de laïcité.

Mia Milagros Varga, nouvelle française de 5 ans !

La "Liberté", de penser, de se réunir tout en respectant "le cadre fixé par la loi" expliquait la voix off du documentaire. "Egalité", même si "les origines et convictions", sont diverses. "Fraternité", dans ce lien qui uni tous les citoyens et qui lutte contre le communautarisme. Une cohésion sociale dans le respect et la solidarité. Et enfin, "laïcité" dans la séparation de l'église et de l'état, même si la France est un pays de tradition chrétienne. "Notre devise", explique le préfet, "a un prix. Le prix du sang versé par nos anciens".

Bella, 41 ans, d'origine tchétchène et mariée à un russe est émue. Pour elle, la "liberté" est une avancée exceptionnelle "vous ne vous rendez peut-être pas compte ici… Maintenant, je peux dormir tranquille, me réveillez, manger… Sans avoir peur". Une peur alimentée par les pouvoirs publics et politiques russes qui discriminent les tchéchénnes.

Lors de la remise des cartes d'identité, l'auditoire fut particulièrement touché par Mia Milagros, hongroise. Cette petite fille de 5 ans, dont le père est légionnaire, vient de devenir française... Nîmoise ! En conclusion, le préfet a rappelé l'Histoire de la France, "une patrie qui est depuis toujours une terre d'accueil". Et a appelé aux nouveaux arrivants, à ne pas renier ce qu'ils sont, mais "d'élargir" leur culture, évolutive, et "de nous enrichir" à leur tour "de ce qu'ils sont".

En France chaque année, 100.000 personnes sont naturalisées. 555 personnes ont obtenu la nationalité française depuis de l'année, dont 426 par décret de actualisation et 129 par mariage.

Pour plus d'informations sur les règles de la naturalisation, cliquez ici !

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité