Actualité générale.ActualitésInsolite

NÎMES : Les retardataires de Noël étaient toujours dans les magasins ce midi

Benjamin vient d'acheter une voiture télécommandée pour son fils
Benjamin vient d'acheter une voiture télécommandée pour son fils

Ce midi, à Cap Costières, de longues et interminables files d’attente étaient encore visible dans les magasins. A quelques heures à peine du réveillon de Noël, chez Cultura par exemple, on assistait au défilé des retardataires, des personnes « cool » qui aiment bien faire leurs cadeaux à la dernière minute mais aussi de ceux, la grande majorité, qui venaient agrémenter leur liste de Noël d’un petit présent de dernière minute. C’est le cas de Bernard, la cinquantaine, qui a en main un DVD de Fernand Raynaud, une encyclopédie et quelques autres livres : « C’est juste un petit complément pour ma belle-famille. Ça permet de joindre l’utile à l’agréable. Et je tiens à vous préciser que j’ai acheté des livres imprimés en France. J’en ai vu qui étaient de Chine, je ne les ai pas pris ». Patriote le Bernard !

Jean-Marc et Françoise ont choisi la formule "dernière minute"

D’autres ont pris beaucoup moins de temps que Bernard pour regarder la provenance de leurs achats. A peine sortie de l’enseigne, ils courent. « Désolé, on est hyper pressés. Maintenant, c’est le repas qu’on doit préparer », s’excusent-ils quand on leur demande s’ils n’auraient pas le temps de répondre à une ou deux questions. Benjamin, lui, sort de Joué Club avec un cadeau déjà emballé : « Je m’y suis pris un peu tard, concède-t-il. C’est une voiture télécommandée pour mon fils ». Virginie, une étudiante lyonnaise originaire de la région, assume complètement son statut de retardataire : « Je viens d’acheter une BD pour mon neveu de 8 ans. Je ne suis pas stressée. Il n’y a pas de raison. C’est Noël ! » Sereine, la jeune femme repart au milieu des personnes qui courent dans tous les sens. Comme quoi, tout le monde n’aborde pas Noël de la même manière. C’est le cas de Jean-Marc et Françoise, un couple qui vît aujourd’hui dans l’Ardèche mais qui a passé plus de 40 ans à Nîmes. Eux aussi, ils sont calmes : « Oui, on fait nos courses au dernier moment, on peut le dire, admettent-ils à l’unisson. On a acheté une smartbox pour notre fils. Et le reste, c’est pour nous ! » On n’est jamais si bien servi que par soi-même.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

 

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité