Actualité générale.Actualités

INÉDIT Le Gard rhodanien au cœur d’un « Dialogue territorial » engagé par la Région

À l’heure où se renégocient les contrats de projet Etat-Région et les programmes opérationnels européens, à l’heure où la réforme territoriale conduit à s’interroger sur la carte administrative et institutionnelle française, la Région Languedoc-Roussillon a décidé d’anticiper les évolutions futures et d’appréhender dès à présent les partenariats qu’elle sera amenée à nouer. Chef de file en matière d’aménagement du territoire, la Région a déjà fait preuve de sa capacité à consulter les territoires. Aujourd’hui, elle entend impulser une démarche dite inédite qui la place au premier plan des initiatives participatives : le Dialogue territorial, qui se déroulera sur l’ensemble du Languedoc-Roussillon du 26 novembre 2012 au 17 mai 2013. Pour le Gard, c'est à Bagnols-sur-Cèze que Christian Bourquin, président de la Région, le Préfet, Hugues Bousiges, Damien Alary, président du Conseil Général du Gard, Jean-Christian Rey, président de la Communauté d’agglomération du Gard rhodanien, Gérard Pedro, président de la Communauté de communes du Pont du Gard, et Jacques Bourbousson, président de la Communauté de communes de Beaucaire Terre d’Argence et Gard Rhodanien interviendront ce vendredi 25 janvier 2013 à Bagnols-sur-Cèze.

A travers le Dialogue territorial, la Région souhaite ouvrir un espace de débats sur l'avenir et les perspectives d’aménagement et de développement du territoire, au service de ses habitants. En la matière, cette stratégie est novatrice. Le Dialogue territorial vise à tisser un lien, créer des ponts et faciliter les complémentarités entre tous les acteurs du Languedoc-Roussillon. Ses objectifs sont multiples : créer les conditions du rassemblement des forces vives du territoire, favoriser la synergie, dépasser les clivages et les visions réductrices, lutter contre la concurrence entre territoires et chercher au contraire leur complémentarité, renforcer les interdépendances en facilitant les échanges, booster les coopérations, écouter les territoires, identifier leurs besoins, renforcer l’inter-territorialité, assurer le rayonnement du Languedoc-Roussillon.

Pour la Région, la crise actuelle invite à renforcer les coopérations pour répondre à des enjeux stratégiques partagés favorisant la réalisation de projets structurants. Convaincue que la diversité des territoires est une richesse, la Région entend, avec le Dialogue territorial, créer une plate-forme d’expression collective au service du Languedoc-Roussillon et de sa population.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “INÉDIT Le Gard rhodanien au cœur d’un « Dialogue territorial » engagé par la Région”

  1. il était grand temps que les instances politiques régionales ouvrent enfin les yeux et posent un regard constructeur sur la rive droite du Gard Rhodanien ou la population se bat depuis 37 ans pour que l’on rende le transport ferroviaire aux voyageurs ces derniers ont prouvé sa faisabilité par le passage d’un TER qui fut triomphal mais délaissé malgré les quelques 5000 signatures apportées par l’association qui à pour slogan la rive droite aux usagers j’espère qu’on pourra sous peu sa réalisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité