Actualité générale.Actualités

NÎMES : Education, nos petits à l’heure du numérique !

Hier, le maire Jean-Paul Fournier et le recteur de l'académie de Montpellier, Christian Philip, ont signé une convention pour la mise en place d'un espace numérique de travail, destiné à l'établissement Jean-Jacques Rousseau. Un pas de plus vers l'éducation par le numérique. 

Nouvelle étape, hier après-midi au groupement scolaire Jean-Jacques Rousseau de Nîmes, qui regroupe 128 élèves, répartis dans 5 classes, allant de la maternelle à l'école élémentaire. Déjà titulaire de 2 tableaux numériques interactifs, le maire Jean-Paul Fournier et le recteur de l'académie de Montpellier ont signé une convention, permettant à l'établissement de mettre en place "ICONITO".

Ni vue, ni connue dans l'académie, Nîmes est la première ville à expérimenter cette plateforme de travail numérique qui "va servir aux parents et enfants pour consulter les devoirs et les leçons…", explique la directrice de la primaire, Virginie Borely. Chaque famille ayant ainsi un code d'accès pour se connecter… Les parents réfractaires aux nouvelles technologies, devront ainsi se plonger dans le monde du 2.0 et investir dans un ordinateur si besoin.

Pour Jean-Paul Fournier, cet outil va permettre de "tisser des liens avec les différents acteurs du système éducatif (…) Et offre à chaque usager un accès simple et sécurisé". La plateforme étant hébergée par l'académie de Montpellier.

"A travers un projet éducatif, les jeunes vont écrire des articles en ligne", rajoute Virginie Borely. L'école Jean-Jacques Rousseau est déjà initiée au numérique, avec l'utilisation de deux tableaux interactifs. "Ça apporte un plus… Déjà les enfants n'ont plus peur d'aller au tableau. Et puis, le tableau étant relié à Internet, il nous donne la possibilité d'illustrer, par des exemples en images, nos leçons", explique la directrice de la maternelle, Sylvie Panzatto.

"Notre objectif est de développer l'ENT (Environnement Numérique de Travail) au premier degré", a lancé le recteur de l'académie. Avec le label @@@@, récemment décroché par Nîmes, Jean-Paul Fournier a insisté sur le budget de la ville, soit 15%, alloué à l'éducation, compétence de la municipalité.

"Attention, nous n'abandonnant pas pour autant le stylo et le papier", rajoute Virginie Borely. Avant de conclure : "nous cherchons aussi à les éduquer au numérique, en leur expliquant les règles". Et oui, Internet n'est pas une zone de non droit...

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

1 commentaire sur “NÎMES : Education, nos petits à l’heure du numérique !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité