Actualité générale.Actualités

FOOT EN SALLE Les prodiges de Pissevin sans gymnase…

 

Qui l'eut cru ! Créée l'été dernier, l'équipe de foot en salle ASCN (Association Sportive et Culturelle Nîmoise) vient de s'emparer de la première place du championnat départemental. Un avenir prometteur, assombri néanmoins par "l'impossibilité d'obtenir des créneaux horaires dans un gymnase de la ville de Nîmes".

"Tout est parti d'un groupe d'amis", explique Sophiane et Rahid, membres fondateurs de l'ASCN (Association sportive et culturelle nîmoise). Une association de foot en salle, ce concept en vogue où les joueurs taquinent le parquet des gymnases, au détriment des belles pelouses verdoyantes.

Pour les néophytes, quatre joueurs et le gardien constituent une équipe de foot en salle. La partie se joue en deux fois 20 minutes, et le règlement stipule bien de n'avoir "aucun contact avec les adversaires". "La première fois, ça a été dure pour nous… Mais après on y a vite adhéré", explique Rachid. De la volonté et du soutien, "quelques commerçants du quartier, tels que le boucher Lahoum, ANC Assurance et IKHLASS nous ont financé (…) Cela nous a permis d'acheter tout l'équipement nécessaire", rajoute Sophiane, ne se lassant pas d'arborer son maillot rouge et noir.

L'été dernier quelques jeunes du quartier de Pissevin, déjà familiarisés avec le football, ont voulu se lancer un nouveau défis. Après quelques victoires, notamment contre leur soeurs de Nîmes AS Lancyre, "le petit plaisir" n'a pas tardé à laisser entrevoir ses ambitions. Une ambition confortée par leur "Messi local", Mouhcine Johrou, qui a décroché le titre de meilleur butteur du championnat.

Actuellement en quart de finale de la coupe régionale (série C), les petits poussins voient grand. Cependant, un obstacle s'est installé sur leur prometteuse route : "nous n'avons pas pu obtenir de la mairie des créneaux pour pratiquer dans un gymnase… Nous sommes obligés de partir nous entrainer à Manduel ou Vauvert, lorsque les équipes nous invitent", se désole Sophiane. "Pourtant les gymnases, ce n'est pas ce qui manque, rien qu'autour de Pissevin, nous en comptons quatre !", rajoute Rachid.

Dans le quartier, la nouvelle pratique éveille des envies : "ça a l'air plus technique que le foot traditionnel, j'aimerai bien essayer", explique Abdou, 18 ans. A l'affect ou au talent, les Nîmois recrutent. Pour les intéressés, le coût de la licence s'élève à 50 euros pour l'année. Le certificat médical est bien entendu obligatoire.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objctifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité