A la uneActualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

MAROC. Ce qu’attendent les Gardois marocains de la visite de François Hollande

Le roi Mohammed VI. DR.

François Hollande se rend aujourd'hui au Maroc, pour consolider et renforcer le partenariat "intime et nécessaire" entre la France et le royaume nord-africain. Un partenariat soigneusement cultivé : le roi Mohamed VI ayant été le premier chef d'état étranger reçu à l'Elysée après la victoire du candidat socialiste, en mai dernier.

Deuxième visite au Maghreb du président français - après l'Algérie en décembre - François Hollande doit d'abord rencontrer Mohamed VI à Casablanca, puis s'entretiendra à Rabat avec le Premier ministre, avant de prononcer un discours devant le Parlement.

"La France, un modèle pour le Maroc"

Joint par téléphone, Fouad, 42 ans, passe sa vie à naviguer entre les deux rives de la Méditerrannée : chef cuisinier à Marguerittes, il travaille six mois en France. "Bien sûr que pour nous cette visite est très positive. La France est un puissant allié, un modèle pour le Maroc, tant au niveau économique que démocratique (…) Il faut que le partenariat se renforce".

Le franco-marocain assure que la royaume "n'est pas comparable avec l'époque d'Hassan II", qui pour la petite histoire, avait été snobé par Danièle Mitterrand, alors que son mari effectuait une visite officielle. "Mohammed VI, le fils d'Hassan II, n'est pas comme son père", rajoute Fouad, faisant valoir la nouvelle Constitution adoptée en juin 2011, en parallèle des révolutions arabes.

Affaires. Objectif affiché et assumé du gouvernement durant cette visite : faire du business… Ou dit plus poliment : "renforcer le partenariat franco-marocain", à l'heure où l'Espagne tente de grignoter quelques parts de marché, au détriment de l'hexagone ! Neuf ministres vont ainsi accompagner le chef d'état afin de ratifier une série d’accords et de contrats autour de l’agro-alimentaire, l’enseignement supérieur, le métro de Casablanca, la formation professionnelle, la signalisation des voies ferroviaires…

Il faut savoir qu'au Maroc, les entreprises françaises sont fortement implantées : 750 filiales dont 38 sociétés cotées au CAC 40. Le Royaume est également le premier destinataire des investissements privés français sur le continent africain : 5,6 milliards d’euros sur la période 2000-2011.

 Humains. Ahmed, 34 ans, est président de l'association Humanîmes : "au-delà du simple partenariat économique, il faudrait étendre la coopération dans le domaine social, afin de briser les préjugés (...) En France, une grosse partie des enfants immigrés sont toujours considérés comme tels, alors qu'au Maroc, on les considère comme des Français. Il faut accentuer les échanges culturels et humains pour ouvrir les esprits", conclut Ahmed.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité