Personnalités.Société

CINÉMA Christophe Honoré posera sa caméra à Nîmes pour le tournage de son neuvième film

Christophe Honoré tournera une partie de son dernier film autour de Nîmes. Photo DR/

Le réalisateur Christophe Honoré, également écrivain et metteur en scène de théâtre, s’est fait connaître avec « Les chansons d’amour » (2007) et « Non ma fille, tu n’iras pas danser » (2009). Pour son 9ème film, il a choisi de porter à l’écran une libre adaptation des Métamorphose d’Ovide. Cette histoire qui flirte avec la mythologie se déroule à notre époque et sera interprétée par des comédiens non professionnels dont certains ont été choisis en Languedoc-Roussillon.
Christophe Honoré souhaite ancrer son film dans des lieux singuliers, imprégnés des couleurs de la Méditerranée, pour cela le tournage se déroule à travers des sites naturels contrastés entre urbanité et arrière-pays de Nîmes et ses environs, Montpellier, Lodève jusqu’au lac du Salagou.

« Métamorphoses sera mon neuvième long-métrage. Peu à peu, j’ai commencé à cerner le cinéaste que je devenais, j’ai commencé à comprendre que l’importance de la littérature dans mon travail faisait de moi un cinéaste avec une jambe de bois. Je ne déteste pas boiter ni dans mes films comme « Ma mère » ou « La Belle Personne », ni dans mes pièces comme « Nouveau Roman ». Certains cinéastes savent représenter le monde tel qu’il est, moi je m’efforce de relire le monde tel que je l’aime. Il n’empêche, en me plongeant aujourd’hui dans l’écriture intemporelle et vivace d’Ovide, je ne doute pas de parler d’aujourd’hui. A une époque où la Grèce est rattachée constamment à l’idée de la « dette grecque», il peut être intéressant de redire « l’héritage grec », redire l’importance essentielle pour Europe de la glorieuse mythologie grecque. Faire des Métamorphoses d’Ovide un film français d’aujourd’hui n’est pas à mes yeux un acte tout à fait gratuit » explique Christophe Honoré.

L’histoire
Devant son lycée, une adolescente se laisse séduire par un homme et décide de s’enfuir avec lui. Il commence à lui raconter des histoires étranges de jeunes gens qui se sont vus métamorphosés en animaux après avoir vécu des amours violentes. L’adolescente ne s’effraie pas de ces récits, au contraire, elle s’en amuse et, curieuse, pénètre peu à peu dans un monde de légendes où la frontière entre les mortels et les dieux n’existe plus.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité