A la uneActualité générale.Actualités

VIVEMENT DIMANCHE Les Halles de l’Abbaye, 20 ans et tout dedans !

Le Marché de l'Abbaye a célébré ses 20 ans, vendredi 28 juin. Photo DR/S.Ma
Le Marché de l'Abbaye a célébré ses 20 ans, vendredi 28 juin. Photo DR/S.Ma

20 ans, le bel âge. Le marché de l'Abbaye a célébré ce vendredi 28 juin, ses vingt printemps, sous un ciel plutôt maussade. Mais peu importe, le cœur y était et les souvenirs aussi.

Des souvenirs qui sont comme happés par les parfums qui flottent dans les allées de ses halles reconstruites en 1993. Car ce marché en réalité, seuls les écrits peuvent en témoigner, existe depuis 1854. Cette année-là, une partie des jardins de l'ancienne abbaye royale de Notre-Dame des Fonts est rachetée par la mairie pour y créer la fameuse place, aujourd'hui tout juste rénovée, et par la même occasion la Halle. Celle-ci fut démolie puis reconstruite en structure métallique en 1899, c'était alors un marché ouvert qui devint semi-ouvert avec la construction d'une dalle de béton au dessus des têtes des marchands pour accueillir un parking. Ce n'est qu'en 1991 qu'elle sera détruite et que démarreront les travaux pour le nouveau marché de l'Abbaye inauguré deux ans plus tard.

Dans ces allées, aujourd'hui grouillent 80 commerçants. Des fruits et légumes, de la charcuterie, du fromages, des épices, du miel, du poisson... Toutes les odeurs se mélangent dans la structure fermée où il fait bon à faire son marché. Depuis 2004, Jean-Yves Lopez a pris la présidence de l'association des Halles de l'Abbaye. L'homme à la franchise bien connue mène, avec ses équipes, tout ce petit monde d'une main de maître. Il contrôle en autres, les entrées des marchands sur les étalages. Et une chose est sûre, des fruits et légumes, il n'en veut plus. "Nous en avons 15, c'est assez. Non aujourd'hui, ce que nous voulons, ce sont des spécialités, d'ici et d'ailleurs. Nous avons ainsi un étalage de spécialités italiennes, vietnamiennes etc. Et puis, notre objectif, c'est de faire plus de bio" a-t-il précisé avant de célébrer les 20 ans de ce marché qui est pour lui le symbole même de la convivialité.

Ces visages du marché

Hélène et son petit-fils Loïc, 16 ans, marchands de fruits et légumes au Marché de l'Abbaye. Photo DR/S.Ma
Hélène et son petit-fils Loïc, 16 ans, marchands de fruits et légumes au Marché de l'Abbaye. Photo DR/S.Ma

En témoigne le sourire d'Hélène, 70 ans, installée dans l'allée centrale du Marché de l'Abbaye depuis 20 ans, pour vendre ses fruits et légumes. La dame est la doyenne de ces halles, cela force le respect. "Il y a 50 ans que je suis ici. J'ai connu cet endroit sous toutes ses facettes. Depuis 20 ans, c'est vrai que c'est le confort car nous n'avons plus à installer et désinstaller la structure de nos étalages. Mais le fait que le marché soit fermé nous cause du tort, les clients viennent moins que lorsqu'il était à ciel ouvert, il faut qu'ils fassent la démarche de rentrer." Le chiffre d'affaires a certes baissé mais la fille et petite-fille de marchands est toujours-là, avec son fils Jean-Yves et son petit-fils, Loïc. "Ici, je resterai jusqu'à ce que je pourrais." Et ses journées chamboulées ne lui font pas peur. "Je me lève à 2h30 pour travailler jusqu'à 13 heures et après je dors". "J'aime la rencontre avec les gens. J'ai des clients que j'ai connu enfants et que je vois grandir" s'amuse Hélène qui se souvient même avoir vendu des citrons à Yannick Noah, alors qu'il était adolescent. "C'était déjà un très bon joueur de tennis !"

DSC_5231
Serge Roussel, l'ex-employé de chez Ducros s'est reconverti dans le vin. Photo DR/S.Ma

Serge Roussel, le nouveau venu du Marché de l'Abbaye. Le quinquagénaire a reçu ce vendredi 28 juin, les félicitations de Francis Cabanat, le président de la CCI Alès-Cévennes. Serge Roussel a un parcours atypique. Après avoir travaillé pendant 30 ans pour l'entreprise Alésienne Richard-Ducros, victime d'une liquidation judiciaire, le coureur de Rallye, s'est tourné vers le vin. Son diplôme de l'Université du vin à Suze La Rousse (Vaucluse) en poche, Serge Roussel a fait de sa passion, un  métier. Un métier qu'il partage avec les vignerons du terroir qu'il souhaite faire connaître au public. "Je ne me fie pas aux étiquettes. Je vais à la rencontre des vignerons et je fais ma sélection. Mon plaisir, c'est de faire découvrir des vins." Et c'est au Marché de l'Abbaye que le passant peut trouver le stand de Serge Roussel depuis le mois de mars. Le Vézénobrien a bien pensé à ouvrir son propre commerce mais à Alès, les caves et les bars à vins ne manquent pas. "Alors lorsque j'ai appris qu'il y avait une place aux halles, j'ai sauté sur l'occasion."

Une balade en ville

Avis aux amateurs. Ce dimanche, même si les Halles de l'Abbaye ne sont pas ouvertes, vous pourrez roder sur la place fraîchement relookée où les cafés et restaurants n'y sont pas rares, histoire d'observer quelques instants l'architecture du bâtiment. Et puis, si vous poussez le pas un peu plus loin, le matin, vous pourrez chiner à votre bon plaisir au marché aux puces du parking inférieur de l'avenue Carnot. Et l'après-midi, pourquoi ne pas se laisser aller à un bain de soleil (si le temps le permet) à Alès Plage. En cas de mauvais temps, vous pourrez toujours vous réfugier dans les magasins ouverts exceptionnellement ce dimanche 30 juin, soldes obligent !

S.Ma

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité