Actualité générale.ActualitésEcologie.EconomieEconomie.Polémique.

SAINT-HILAIRE La ZAD golfique encensée dans le journal municipal, l’opposition s’agace

Photo d'illustration DR/OG
Photo d'illustration DR/OG

Dans le journal municipal de juin-été de Saint-Hilaire-de-Brethmas, un article intitulé La ZAD "Les Hauts de Saint-Hilaire" - Le point sur le golf, les zones vertes, les zones constructibles et les futures zones économiques, a provoqué la colère de la liste Initiatives pour le renouveau de Saint-Hilaire composée de six élus municipaux de l'opposition. Dans cette page dédiée au fameux projet de création de deux golfs sur des terres agricoles, Jacques Bueno, premier adjoint du maire, délégué au développement économique, développe des arguments sur son bien fondé et les précautions engagés. Des arguments mis à mal par les opposants, qui de leur plus belle plume, n'y vont pas de main morte.

"Des avis favorables qui comptent ?"

"Parmi le défilé de services ayant prétendument rendu un avis positif sur le projet, que Monsieur Bueno cite à l’envie, on retrouve notamment la chambre d’agriculture du Gard. Pourtant, avant de tourner mystérieusement sa veste, Dominique Granier, président de la chambre d’agriculture du Gard écrivait dans un courrier adressé au sous-préfet du Gard le 11 février dernier : « [le projet de golf à Saint Hilaire de Brethmas] appelle dans l’état actuel des choses de très fortes réserves de notre part. L’étude des documents fait apparaitre en effet : une forte consommation d’espaces agricoles, une consommation d’eau supplémentaire, une incohérence partielle du projet au regard du futur SCOT » explique les élus de l'opposition. Objectifgard.com en avait déjà parlé, cliquez ici.  "N’oublions pas, comme on nous y invite, l’unanimité  des élus d’Alès Agglomération qui se sont prononcés en faveur du projet. Il est vrai qu’au regard de la grande diversité politique qui y existe, on peut applaudir le geste. L’omniprésident, Max Roustan, à ses heures perdues président d’Alès Agglomération, en conviendra." Et lorsque Jacques Bueno se targue du soutien de "nombreux administrés dont l’association golfique d’Alès Agglo (tiens, tiens) forte de ses 750 membres ainsi que les 56% des Grand Alésiens qui se sont exprimés lors de la consultation téléphonique", ses opposants plongent leur nez dans la sociologie pour y piocher une citation de Pierre Bourdieu qui "disait des sondages qu’ils se résument souvent à des réponses mal données à des questions mal posées, alors les consultations téléphoniques représentatives de l’Agglo, que sont-elles ?" Au premier adjoint de poursuivre : "Tous Reconnaissaient que nos engagements ont été respectés et l’environnement protégé." Et à Initiative pour le renouveau de Saint-Hilaire de répondre avec une autre référence mais d'un tout autre genre : "Non mais allô Monsieur Bueno ! Et les 25 000 signatures apposées sur la pétition d’opposition au Golf ?"

"Des avis contraires qui éclairent"

« Quelques administrés ont manifesté, il est vrai, des avis contraires. Certains, peu convaincants, sont dictés par une vision politique et partisane qui s’oppose au projet depuis son origine » accuse l'élu au développement économique. Une accusation que ses opposants jugent sans fond ni forme : "Les attaques qui seraient partisanes, comprenez adressées par d’affreux gauchistes, il suffit à Monsieur Bueno d’ouvrir les yeux pour s’apercevoir que son projet fait l’unanimité contre lui, toute sensibilité politique confondue. Ensuite, à en croire l’auteur qui a commis ce texte, le golf s’inscrit dans le cadre de la charte Golf et Environnement et « toutes les études ont été faites en ce sens afin de garantir la préservation de la ressource en eau dans le respect du développement durable ».  Il suffit de relire le passage de l’avis de Dominique Granier cité plus haut pour s’en convaincre. D’un retournement l’autre."

"Il est temps de sortir des idées"

Et lorsque Jacques Bueno affirme que le financement de l'opération sera pris en compte dans dans un budget annexe de l'agglo, "sans aucune participation financière du contribuable, les élus pensent avoir la réponse toute trouvée : "Qui finance le budget annexe d’Alès Agglo Monsieur Bueno ?" "Heureusement qu’on va « aider les jeunes agriculteurs et faciliter leur installation ». En réalité Monsieur Bueno, on efface des terres agricoles de la carte, on exproprie des agriculteurs notamment des viticulteurs, on ignore un projet de développement d’agriculture bio en filière courte pour alimenter les cantines des écoles. Vous avez dit mensonge par omission ?"

"La perspective de juteux contrats"

Les conclusions du premier adjoint au maire ne font pas mouche non plus. L'argument des 250 emplois que l'on promet et perspectives économiques favorables aux jeunes de ce territoire en terme d’emploi, de logement et d’équilibre social des populations » ne les convainc pas plus. "Si le logement avait été une priorité, nous ne construirions pas un golf. Si la mixité sociale et l’accès aux loisirs avaient été  des priorités, nous ne financerions pas un sport d’élite. Si la priorité avait était donnée à ce qui en vaut vraiment la peine, l’emploi, nous ne financerions pas un projet qui va surtout nourrir les bouches déjà bien pleines. A bon entendeur, salut !"

S.Ma

 

 

Etiquette

2 réactions sur “SAINT-HILAIRE La ZAD golfique encensée dans le journal municipal, l’opposition s’agace”

  1. Dans ce projet démesuré tout est caricatural…même les mensonges de son promoteurs municipal. Heureusement que les commissaires enquêteurs ne sont pas tombés dans le panneau ou dans les trous.

  2. Si un golf était rentable, il y aurait des investisseurs privés, comme dans d’autres réalisations, campings, auto routes etc…
    Mais comme il faut déjà pas mal d’argent pour pratiquer, vêtements, chaussures, clubs, cotisations etc.. On doit offrir à ces gens une structure payée par le plus grand nombre, c’est à dire les contribuables.
    Ce projet est démesuré, car non seulement il faut payer l’investissement, mais par la suite l’entretien très onéreux, si onéreux que cela a des chances de finir en terrain vague abandonné aux ronces au bout de qq années. Surtout si le golf passe de mode.
    N’entretenons pas une danseuse vieillissante et mal fardée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité