A la uneNîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE – RC LENS : 1-1. Une reprise en douceur

Nîmes Olympique RC Lens. L'entrée des joueurs sur le terrain
Nîmes Olympique RC Lens. L'entrée des joueurs sur le terrain

Pour son premier match depuis la fin du championnat contre Auxerre il y a presque deux mois, les crocos ont fait un nul assez logique dans une rencontre qui sentait la reprise. Des joueurs fatigués par une semaine d’efforts, quelques approximations, mais aussi des bonnes surprises. Retour sur cette rencontre.

Victor Zvunka avait prévenu : il voulait faire tourner son effectif pour que tout le monde ait du temps de jeu. Au coup d’envoi, dans le stade olympique d’Albertville, les nîmois commençaient avec Gauthier Gallon dans les buts. Boche et Sartre formaient la charnière centrale avec Paquiez à droite et Fanchone à gauche. Bouby et Kovacevic occupaient l’axe du milieu de terrain. Riad Nouri avait la charge du côté droit et Richard Soumah, joueur à l’essai, prenait le flanc gauche. En l’absence de Gragnic, Robail jouait en numéro 10 avec Ripart en pointe.

Comme à son habitude, le public lensois a donné de la voix
Comme à son habitude, le public lensois a donné de la voix

Ce sont les nîmois qui se montrent les premiers dangereux dans ce match. Sur un corner de Bouby, Aurélien Boche, complètement oublié à 10 mètres du but, la reprend de volée. Ca rase la barre (12’). Quelques minutes plus tard, une frappe de Benjamin Bourigeaud vient, elle aussi, tutoyer la barre de Gallon. Et puis, au fil des minutes, les lensois prennent le dessus. Sans se montrer transcendants et sans que la différence de niveau soit criante, les « sang et or »  parviennent plus facilement à éliminer le milieu de terrain nîmois et à mettre en difficulté la défense.  Les centres, à ras-de-terre et dangereux, se multiplient dans la surface nîmoise. Ca chauffe pour Nîmes. Ca chauffe tout court d’ailleurs quand on voit que l’arbitre accorde une petite pause aux joueurs pour qu’ils se désaltèrent. A la 30eme minute, deux joueurs vont sortir coup sur coup suite à des blessures. Après un contact avec Soumah, le lensois Bourigeaud quitte la pelouse sur une civière en se tenant l’épaule. Côté nîmois, c’est Sartre qui sort après s’être blessé sur un tacle. Dans le jeu, Lens est toujours dominateur et se créé une énorme occasion par Nomenjanahary qui se présente seul face à Gallon qui, en se couchant bien, préserve ses buts (33’). Nîmes répliquera juste avant la mi-temps par une tête de Soumah qui passe de peu au-dessus. Peut-être la seule bonne action de ce joueur qui est passé à côté de son match. Imprécis, emprunté, il a multiplié les fautes. Bref, il n’y était pas à la différence, par exemple, d’un Kovacevic, serein, qui a beaucoup joué à terre, posé le ballon, calmé le jeu.

Romain Sartre est sorti à la demi-heure de jeu sur blessure
Romain Sartre est sorti à la demi-heure de jeu sur blessure

La deuxième période reprend avec une équipe complètement renouvelée. Elle reprend aussi avec un but lensois. Jérémy Bela, étrangement seul sur la droite du terrain, se présente face à Merville qu’il trompe d’un tir croisé (59’). 0-1. Après le but, Lens conserve bien le ballon et attend les bonnes opportunités pour jouer les coups à fond. Ce sera le cas à la 73eme quand Ange-Freddy Plumain, oublié au même endroit que Bela, se présente à son tour face au gardien nîmois qui la sort. Puisque les crocos n’y arrivent pas dans le jeu, c’est sur coup de pied arrêté qu’ils vont revenir à la marque. Et de quelle manière ! Sur un corner dévié de la tête au premier poteau par Romain Thibault, Hsissane – pourtant en plein milieu de la défense lensoise - s’autorise un retourné acrobatique dans la surface et propulse le ballon au fond. C’est splendide ! (79’) 1-1.

Pierre Bouby et Nenad Kovacevic, le milieu de terrain axial choisi par Zvunka en première mi-temps
Pierre Bouby et Nenad Kovacevic, le milieu de terrain axial choisi par Zvunka en première mi-temps

Plus aucun but ne sera marqué dans cette rencontre amicale qui, et c'est normal, manquait un peu de rythme. On notera la très belle prestation de Julien Lançon, jeune espoir des crocos qui évoluait la saison passée en CFA 2. Combattif, teigneux, il a été très présent. Sans oublier les "cadres", toujours présents : Benoit Poulain, Riad Nouri (très en jambes) mais qui est sorti en boitillant, Pierre Bouby, pour ne citer qu'eux… Le prochain match des crocos se jouera mercredi à Mèze contre Luzenac (CFA).

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité