Actualité générale.Actualités

ANDUZE Le Marché des potiers : La tradition perdure mais évolue

Sur le marché des potiers à Anduze ce dimanche 4 août au matin. Photo DR/S.Ma
Sur le marché des potiers à Anduze ce dimanche 4 août au matin. Photo DR/S.Ma
Sur le marché des potiers à Anduze ce dimanche 4 août au matin. Photo DR/S.Ma

Ce dimanche 4 août, le marché des potiers a pris ses quartiers dans les rues d'Anduze. Faisant ainsi tourner les curieux comme des abeilles autour d'un pot de miel. Tous flânent, chacun à leur rythme, épaule contre épaule, le long des dizaines et des dizaines de stands et ateliers pour découvrir les merveilles de la terre cuite. Rien de nouveau sous le soleil de plomb d'Anduze, terre reconnue pour son très célèbre vase. Alors oui, la tradition se perpétue, mais elle évolue. Non pas dans le geste, il doit rester le même pour donner à la poterie toute son authenticité. Raymonde Duque Vanlerberghe, maître céramiste, meilleur ouvrier de France, présidente de l'Association des Potiers Cévenols organisatrice de l'événement, en a fait la démonstration face à un public très attentif. Autour d'une corde enroulée qu'elle a humidifiée au préalable, celle que l'on considère comme une artiste a "jeté" sa terre d'argile d'abord coupée puis malaxée. Et l'opération a duré presque une heure. Il faut en avoir dans les bras !

Le geste donc est le même, mais les formes et les couleurs ont beaucoup évolué. Preuve en est l'étalage de Corine Guironnet venue spécialement de La Ciotat pour participer au Marché des potiers. Ces pichets (entre autres objets) à elle sont originaux à la fois par leur forme, ils ont été façonnés comme s'ils avaient un pli, un peu à la façon de ces gobelets façon écrasés très tendances ; mais aussi par leur couleur. "Souvent les potiers me disent qu'il y a trop de couleurs, s'amuse Corine Guironnet. Mais moi j'aime quand il y a de la couleur." Ainsi, il y a quatre ans, la Ciotadenne s'est lancée professionnellement dans ce qui n'était au départ qu'un loisir. "J'étais géologue. Il y a quatre ans, j'ai été licenciée. Alors j'ai sauté le pas sans trop savoir où j'allais, mais je ne regrette pas, enfin parfois financièrement oui" rit-elle encore. Eh oui, le marché des potiers n'est pas épargné par la crise. Mais Corine se satisfait de cette nouvelle tendance du "consommer le fait-main".

Profitez-en, le marché des potiers c'est tout ce dimanche jusqu'à 19 heures.

En images

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité