A la uneActualité générale.Actualités

CAISSARGUES Elan de solidarité pour venir en aide au couple de boulanger sinistré

Elan de solidarité à Caissargues
Elan de solidarité à Caissargues

Le week-end dernier, vous pouviez lire sur Objectif Gard, le récit du dramatique incendie qui a ravagé la boulangerie « Le Fournil » à Caissargues (relire ici). Si par bonheur, le couple de boulanger, Léa et John, et leurs deux enfants quittaient les lieux indemnes, le feu s’occupait de ravager tous les biens, tous les souvenirs que la petite famille commençait à accumuler.

Cette nuit-là, même si la douleur n’était évidemment pas comparable, les voisins ont également été extrêmement choqués par ce feu en plein cœur du centre-ville, dans la rue Alphonse Daudet, à quelques mètres de la mairie. « On a tout de suite eu l’idée et l’envie de se mobiliser pour eux », confie une voisine. Ni une, ni deux, toutes les bonnes volontés se regroupent, lancent des appels sur les réseaux sociaux et demandent aux généreux donateurs de se présenter ce samedi matin sur la place du marché.

La boulangerie dévastée par le feu
La boulangerie dévastée par le feu

Il y a eu du monde, entre 9h et 12h, pour venir en aide au couple de boulanger. L’une des bénévoles regarde les sacs d’objets s’entasser : « Les gens viennent avec des vêtements, des livres, des jouets pour les enfants. Quelqu’un a apporté un four micro-ondes et je crois qu’un autre doit venir avec un canapé ». Toujours très choquée, assise sur une chaise, le visage pâle, Léa reçoit des mains des habitants de sa ville quelques enveloppes remplies d'argent. « Je suis très surprise et touchée par leur générosité », dira-t-elle. C’est vrai qu’il y a de quoi être sensible à la démarche de ces inconnus qui affluent de toutes les communes environnantes. «Je viens de Garons. Je ne connais pas ces gens mais si quelque chose comme ça m’arrivait, j’aimerais bien bénéficier du même coup de pouce », explique un père de famille qui a rempli le coffre de sa voiture à ras bord. Trois retraitées sont sur la même longueur d’onde : « C’est triste ce qui leur est arrivé. Surtout pour des jeunes qui s’installent. Si on peut aider ».

Ceux qui le souhaitent peuvent toujours faire des dons. Pour cela, se renseigner auprès de la mairie de Caissargues au 04 66 38 11 58

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité