A la uneActualité générale.Actualités

FAIT DU JOUR Paloma, un an et déjà une star !

Photo DR/S.Ma
Photo DR/S.Ma

Le 7 septembre 2012, tout le gratin des institutionnels se précipitait sur le ruban d'inauguration, ciseau à la main. Forcément chacun avait mis la main à la poche pour que la Scène de Musiques Actuelles Paloma sorte de terre à Nîmes (Coût total : près de 15 millions d'euros). Un an déjà et la belle colombe s'est envolée dans le ciel, touchant les étoiles du succès. "Le bilan est excellent" se félicite-t-on du côté de Paloma par la voix de Céline Rousseau, la responsable de communication. Dès ses premiers mois d'existence, le bâtiment multicolore de quelque 6 000 m² a fait tourner les têtes avec la venue de grands noms de la scène française et internationale, tous genres confondus (Camille, Archive, Izia, Wax Tailor, Shaka Ponk, Thiefaine, Oxmo Puccino, Youssoupha etc). "Paloma étant une salle récente, il a fallu convaincre pour que des artistes viennent se produire sur notre scène qui se trouve dans le Sud de la France. C'est un handicap parce que généralement les artistes et notamment les internationaux passent par Paris pour pouvoir poursuivre leur "Tour" vers l'Angleterre, la Belgique ou l'Allemagne. Leur faire faire un détour par le Sud n'est pas chose facile." Et même lorsque les artistes viennent faire un tour dans le midi, la concurrence avec les grandes salles de Montpellier et de Marseille fait rage. Mais les notoriétés professionnelles et les carnets d'adresses de Fred Jumel, directeur général et artistique de Paloma ainsi que du programmateur Christian Allex (Eurockéennes de Belfort, Le Cabaret Vert) ont fait la différence. "Et puis nous avons une très bonne qualité d'accueil technique et bien entendu l'atout régional, le soleil" s'amuse Céline Rousseau. Autant d'arguments qui ont convaincu le groupe londonien Archive de préférer Paloma à une autre scène française tout comme et plus récemment Foals (le 26 octobre 2013) ou encore Stromae qui sera en résidence dans la salle nîmoise du 9 au 10 novembre.

Deux autres grands noms de la musique qui annoncent une nouvelle année pleine de succès. Score à battre, 53 000 spectateurs (de septembre 2012 à juin 2013) soit 74% du taux de fréquentation et plus de 100 événements. "Mais même si les concerts représentent une partie importante de la SMAC, Paloma, c'est bien d'autres choses." Il y a entre autres, les Local Heroes tous les mois, un rendez-vous convivial et gratuit pour découvrir les talents locaux sur la scène du Club, les différents ateliers Wiki-Paloma ainsi que les ateliers pour enfants qui sont toujours complets. "Nous avons aussi accueilli jusqu'à 200 groupes dans nos six studios de répétition dont nous allons par ailleurs modifier les jours d'ouverture pour faire du 7j/7."  Paloma soutient aussi huit artistes locaux dans le cadre de sa pépinière. "Parce qu'une des missions de la SMAC,  c'est de faire émerger la scène locale."

"Conforter notre succès"

L'année écoulée ne laisse que de bons souvenirs à l'équipe de Paloma mais il faut penser à la suite. "Nous avons tous la sensation d'avoir vécu une année exceptionnelle dans tous les sens du terme, affirme la responsable de communication. Nous voulons conforter notre succès cette année, tout en trouvant un certain équilibre, une sérénité et continuer à programmer des têtes d'affiche et des artistes "découverte" tout en axant sur la proximité avec notre public." C'est tout le mal que nous leur souhaitons...

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité