Actualité générale.Actualités

SOCIAL Une assistante familiale coincée entre le Gard et le Vaucluse

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Garmia Guemar est assistante familiale depuis près de 20 ans. Installée à Saint-Hilaire-de-Brethmas, elle travaille pour le service d'Aide sociale à l'enfance du Conseil général du Vaucluse et accueille dans ce cadre un enfant chez elle depuis plus d'un an. Scolarisé à La Grand-Combe, l'enfant bénéficiait jusqu'alors du transport en taxi, financé par le Conseil général du Gard. Depuis la rentrée, "la Maison départementale des personnes handicapées du Gard refuse de prendre en charge le transport de l'écolier car il dépend du Conseil général du Vaucluse !", regrette Garmia Guemar. "Tous les matins, je dois l'amener à La Grand-Combe. Je compte une heure de route aller-retour, deux fois par jour. Avec trois autres enfants à charge, c'est une situation compliquée à gérer", explique t-elle. Et de son côté, le Département du Vaucluse "ne veut pas prendre en charge ces déplacements car les taxis-ambulances sollicités travaillent pour le secteur du Gard" et renvoie donc la balle à son voisin gardois. "J'ai interpellé le député Fabrice Verdier qui a pris en considération ma demande. C'est un réel problème qui se pose et qui s'aggrave au fil des années. J'espère que la situation va évoluer de façon à ne plus pénaliser les enfants que l'on accueille chez nous", espère l'assistante familiale, dans "l'incompréhension totale".

Publicité
Publicité
Publicité

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité