A la uneSantéSociété

NÎMES L’hôpital Carémeau inaugure son nouvel espace psychiatrie

Ça valait le coup d’attendre ! Avec deux ans de retard, le CHU de Nîmes a inauguré ce vendredi après-midi sa nouvelle clinique psychiatrique. D’une surface de 8 200 m2, d’une capacité d’accueil de 125 lits pour un coût de 25,8 millions d’euros, Carémeau et ses partenaires ont mis de gros moyens pour doper la psychiatrie nîmoise. « Ce bâtiment va apporter une qualité de prise en charge à nos patients sans commune mesure avec ce que nous avions », promet Jean-Olivier Arnaud, le Directeur Général du CHRU. Ce que cette clinique va apporter également, c’est de l’emploi : 70 postes supplémentaires vont être créés pour assurer le fonctionnement de ce service.

DSCN0367

Situé de l’autre côté de l’entrée habituelle de l’hôpital - on y accède par le chemin du Mas de Lauze - ce centre psychiatrique est composé de trois bâtiments, trois pôles, reliés entre eux par une « colonne vertébrale », le tout s’intégrant parfaitement dans la garrigue environnante. La véritable nouveauté de l’endroit, comme le souligne le Professeur Jean-Emmanuel de la Coussaye au moment de sa prise de parole, repose sur la prise en charge des patients : « Avant, explique le Professeur,  quand un patient arrivait, on disait ‘il habite où ?’. Maintenant, c’est en fonction des besoins ». Les patients seront donc reçus par les équipes du docteur Mocrane Abbar, le chef du Pôle de Psychiatrie, dans des chambres individuelles, sécurisées, qui comportent toutes une salle de bain. Ils seront répartis entre les différents services : clinique de soins intensifs psychiatriques (30 lits), psychiatrie générale (20 lits), psychologie médicale de la personne âgée (20 lits), clinique des troubles thymiques (20 lits), clinique de psychologie médicale du jeune adulte et clinique médico (20 lits) et clinique Médico Psychologique pour adolescents (15 lits).

DSCN0360

Le Sénateur-Maire de Nîmes et Président du Conseil de Surveillance du CHU, Jean-Paul Fournier, en « président heureux », a-t-il assuré, s’est réjoui « du visage humain voire même humaniste de ce pôle ». Les premiers patients découvriront l’endroit dès mardi.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité