Actualité générale.ActualitésInsolite

NÎMES. Re-Gard sur le vin, le premier festival des IGP du département

Ce mardi matin, au coeur des Halles de Nîmes. Photo DR/S.Ma
Denis Verdier, président de l'IGP Gard, ce mardi matin, au cœur des Halles de Nîmes. Photo DR/S.Ma

Ce mardi 22 octobre, au cœur des Halles de Nîmes, Denis Verdier, président des vins IGP du Gard, Jérôme Villaret, directeur général du Conseil Interprofessionnel des Vins AOC du Languedoc-Roussillon et des Indications géographiques protégées (IGP) et son adjoint chargé des IGP, Bernard Augé, ainsi que Christel Guiraud, viticulteur et représentant de l'IGP Cévennes et Christophe Aguilar, président de l'IGP Côteau Pont du Gard, ont présenté à l'unisson, le premier festival des IGP gardois, Re-Gard sur le Vin. L'événement aura lieu le jeudi 31 octobre à l'Hôtel Atria à Nîmes de 19 heures à 23 heures. Pour 5 euros, les vignerons proposeront aux amateurs un tour de dégustation de leur production.

"Les produits, on les a, encore faut-il les faire connaître !"

Placés sous le signe officiel européen d'origine et de qualité (étendu aux vins en 2009) les vins de pays labellisés IGP représentent dans notre région près de 70% de la production et de la commercialisation de l'ensemble des vins. "Et en Languedoc-Roussillon, l'IGP du Gard (Gard, Cévennes et Pont du Gard) est la catégorie la plus dynamique de France. Le rosé par exemple s'accapare 40% du marché français" précise Denis Verdier. Moins contraignant dans son cahier des charges comparé à l'AOC, l'IGP permet aux vignerons d'être plus libres dans leur production tout en garantissant aux consommateurs un produit 100% terroir. "Nous ne voulons pas être noyés dans la masse. Dans 10, 15 ans, j'ai bien peur que l'on puisse faire un vin avec des raisins de différents pays. On peut déjà le voir aux États-Unis. Les produits, on les a, mais encore faut-il les faire connaître" explique Christophe Aguilar. Ce Festival Re-Gard sur le Vin, est un bon moyen pour y parvenir. "Ce grand événement démarre une campagne de communication massive sur le terroir."

Les Vendanges : Le Gard tire son épingle du jeu

Si la récolte 2013 a été tardive dans le Languedoc-Roussillon avec une à trois semaines de décalage par rapport aux années précédentes, "au niveau qualité, elle a été très bonne grâce à la climatologie de notre territoire qui fait la qualité du millésime" rassure Denis Verdier. En terme de quantité, la récolte a été moyenne mais supérieure à 2012. "Toutefois et malgré des disparités sur le département, le Gard tire son épingle du jeu dans une année très complexe au niveau national."

Rendez-vous le 31 octobre à l'Hôtel Atria à Nîmes, de 19h à 23h - Rencontre des producteurs, ambiance musicale Lounge avec Trio V.A et dégustation - www.languedoc-wines.com.

S.Ma

Etiquette

2 réactions sur “NÎMES. Re-Gard sur le vin, le premier festival des IGP du département”

  1. L’année prochaine , c’est VINISUD – comment faire pour avoir le programe et
    les dates , lieux de dégustation .
    Les Produits ont les a , encore faut il les faire connaître . ce n’est pas en restant
    chez eux ou en réservant une salle à l’ hôtel Atri à Nîmes avec ambiance musicale
    qui vont attirer les acheteurs , ils vont juste s’amuser entre eux .
    En Belgique nous cherchons de genre de vrais vins . des vins de vignerons .

    1. Ce monsieur Belge a bien raison , ce n’est pas de faire la fete entre nous qui est important , ce qu’il faut c’est aller présenter nos produits là ou ils sont appréciés , par exemple en Belgique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité